Fête de fin d’année : Les personnes très très vulnérables d’Aguiarkomè heureuses

Depuis quelques années, le Comité de Développement d’Aguiarkomè (CO.DE.QA) joue un rôle au plus près des réalités de terrain. Ce geste de soulagement devenu un rituel a été répété pour le bonheur des personnes les plus vulnérables à la fin de l’année 2022.

Face à la vie chère, de nombreuses entités ont choisi de réinventer leurs actions, pour soulager les personnes les plus vulnérables, surtout en cette période de fête de fin d’année. Il s’agit par cette valeur d’engagement du maintien de lien avec les personnes vulnérables et âgées. Dans cette valeur de soutien, bien qu’il soit pris en étau entre la chute de leur ressource et l’explosion du nombre de personnes très vulnérables, le CDQ d’Aguiarkomè a fait œuvre utile dans son quartier en faveur des personnes paralysées ou incapables de se lever. 22 personnes ont reçu des vivres notamment un riz de 5K, de l’huile, des sardines, des spaghettis et des pains de savons. Ça a senti bon pour les bénéficiaires.

« Comme la tradition le veut, le CDQ, chaque fin d’année, visite les personnes âgées. Cette année, faute de moyens, on a plutôt été auprès des personnes très très vulnérables. L’objectif est de leur permettre de sourire durant cette période de fête. Visiblement, le geste a marqué les bénéficiaires, car ils étaient très contents. L’émotion était forte. Ils nous ont demandé de perpétuer ce genre d’actions qui prouvent qu’au moins dans le quartier, ils n’ont pas vécu inutilement », a confié Komlassan Ayaovi, Président du CDQ d’Aguiarkomè.

Il s’agit pour le CDQ d’Aguiarkomè par ce levier d’action, de prêter main forte aux personnes très très vulnérables lors de la période de fête de fin d’année, d’amortir les conséquences de la vie chère devenir une réalité au Togo mais aussi construire un monde plus durable et plus résilient. FIN

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *