Santé: Le Togo dit non à l’empoisonnement au plomb

Le Togo célèbre en différé, la dixième semaine internationale de prévention à l’empoisonnement au plomb. L’Organisation Mondial de la Santé (OMS), Bureau du Togo et le ministère de l’environnement et des ressources forestières ont dédié, jeudi, à Lomé, une manifestation de sensibilisation aux cadres institutionnels.

Le plomb est une substance toxique bien connue qui a de vastes effets sur la santé, affectant en particulier les systèmes neurologique, cardiovasculaire, gastro-intestinal et hématologique. Les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables parce qu’ils sont plus exposés que les adultes et parce que le plomb affecte le cerveau en développement, ce qui peut entraîner une réduction de la capacité intellectuelle. Selon l’OMS, l’impact des produits chimiques sur la santé publique a provoqué près de la moitié des 2 millions de vies perdues à cause d’une exposition à des produits chimiques connus en 2019. Une exposition au plomb était à l’origine. Aussi, l’exposition au plomb représente 21,7 millions d’années perdues en raison d’incapacités dans le monde en raison d’effets à long terme sur la santé, avec 30 % de la charge mondiale de déficience intellectuelle idiopathique, 4,6 % de la charge mondiale des maladies cardiovasculaires et 3,0 % de la charge mondiale des maladies rénales chroniques.

La situation préoccupe le Togo. La manifestation entamée jeudi a pour but de sensibiliser la population sur les risques et dangers liés à l’exposition au plomb pour un changement de comportement dans la manipulation de ce métal lourd.

« Vu l’impact que le plomb cause sur la santé, il est important de passer l’information sur le danger qu’il représente et les précautions lors de la manipulation au cas où on ne peut pas l’éviter », a indiqué Mme Yaou Méry, Directrice de l’environnement.

L’exercice a été ouvert par Eric Awougnon Comlan, Directeur des affaires administratives et financières, représentant du ministre de l’environnement et des ressources forestières.

En rappel, la Semaine internationale de prévention de l’empoisonnement au plomb a normalement lieu du 23 au 29 octobre 2022. Exceptionnellement, cette année, l’événement est célébré en différé au Togo. Le thème de cette année : « Dites non à l’empoisonnement au plomb » reconnaît l’urgence supplémentaire d’action nécessaire pour éliminer toutes les sources d’exposition au plomb. L’OMS promet de rester aux côtés du Togo pour continuer la sensibilisation.

« L’OMS dans sa mission d’amélioration continue de la santé des populations appui les activités de santé environnement depuis plusieurs années. Plus récemment, un plaidoyer en faveur de l’intégration des questions environnementales dans les interventions de santé a été fait lors du 72ème Comité régional de l’OMS pour l’Afrique. Le plan stratégique de mise en œuvre des articles de la convention de Minamata en faveur de la santé a été élaboré avec l’appui de l’OMS, ainsi que le document du programme de surveillance de la qualité de l’air. Dans les prochains jours, l’OMS appuiera le Togo pour l’élaboration de son plan d’action santé-environnement », a promi Dr ALASSANI Issifou, chargé de la Gestion des Risques Infectieux / WHE, représentant Dr Dallo Fatoumata Binta Tidiane.

2022 marque 10 ans d’action pour éliminer la peinture au plomb. La campagne de sensibilisation se poursuit au Togo, ce vendredi 30 décembre avec les ONG et les organisations de la société civile. FIN

NPA

Pour vos reportages ou la visibilité de vos activités, contactez linterview.info sur le 90842663-97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *