HTCE: Mahfouz Mako prêt pour sa mission

L’ensemble des délégués-pays nouvellement élus, venus des cinq continents ont été renvoyés à leur mission ce mercredi 23 novembre par l’Etat togolais. Mahfouz Mako, Docteur chercheur en relation internationale, délégué-pays Turquie, lève le voile sur ses ambitions afin de participer au relèvement du défi de développement économique et social du Togo.

Les 48 délégués-pays devant siégé au Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur ont pris fonction officiellement ce mercredi. Le Togolais Mahfouz Mako, délégué-pays Turquie, résident depuis plus de 12 ans, à notre micro, livre quelques indices sur son agenda dont le but est de faciliter le dialogue entre le gouvernement togolais et la diaspora de Turquie. Un tissu qui servira de canal fiable pour la proposition de solutions aux problèmes communs.

« C’est un sentiment de joie et de bonheur d’être officiellement installé aujourd’hui. Cela prouve l’importance que nos autorités accordent à la diaspora », s’est-il réjoui.

La création du HTCE répond au besoin d’assurer une organisation mieux structurée et plus efficiente des contributions de la diaspora togolaise au service du développement du Togo. Mahfouz Mako promet que son pays tirera profit de son savoir-faire.

« On ne peut rien faire sans savoir qui est qui et qui vit où. Il faut surtout se demander qu’est-ce-que je peux apporter pour mon pays ? Nous aurons très prochainement un grand rassemblement de tous les Togolais de la Turquie. Cela nous permettra de faire le recensement. Aussi, nous partagerons le message de l’autorité à ces Togolais pour qu’ils puissent avoir le parfum de tout ce qui s’est passé au Togo. L’autre chose sera de se partager des informations utiles pour vivre en quiétude dans le pays d’accueil. Nous n’hésiterons pas à mettre à la disposition des concitoyens, les contacts importants qu’il faut au cas où ils auraient des soucis. A notre agenda également, nous aurons des rencontres pour des célébrations comme celle de l’indépendance du Togo. L’autre défi sera de mener des actions pour que la diaspora de la Turquie puisse avoir des fonds pour mener des actions dans notre pays pour son développement », a-t-il dévoilé à notre micro.

Il convient de rappeler que Mahfouz Mako est également le président de l’Association pour l’Education et le Développement du Togo (EDT).

Après l’euphorie qui a suivi les élections, le HTCE, ce projet commun est arrivé à sa phase opérationnelle. FIN

La redaction

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *