CREC: Une feuille de route sanctionne les travaux de Lomé

Les experts de la communication sur les risques et l’engagement communautaire (CREC) de l’espace CEDEAO ont séjourné pendant trois jours à Lomé cette semaine. L’agenda de cette réunion annuelle a été respecté.

Il s’agit pour ces acteurs de renforcer le pilier CREC dans la préparation et la réponse aux événements de santé publique dans la région. Le niveau de mise en œuvre de la communication des détails d’engagement communautaire dans les Etats membres a été abordé. Ces spécialistes de la communication ont également travaillé sur les défis et identifier les solutions et les perspectives.

Tous ces travaux ont été mis dans une feuille de route qui a été présentée par le président du réseau au Directeur Général de l’OOAS, M. Joël Aïssi Melchior. Pour lui, chacun des communicateurs constitue le plus grand risque pour lui-même et pour la communauté.

« Un communicateur au-delà d’un transmetteur d’information, est un précieux outil de la société parce qu’il mesure ses gestes et faits. Le communicateur est obligé de faire très attention à ce qu’il fait, a ce qu’il dit et observer dans la société si son message est suivi. C’est la complexité. Il est très différent d’un journaliste et d’un transmetteur simple d’information », a-t-il précisé.

Les travaux de Lomé ont permis de mettre en place un nouveau bureau pour faciliter le partage d’expérience, le plaidoyer et l’apprentissage.

Pour rappel, le réseau CREC existe depuis 2019. Sa présence à Lomé témoigne d’un engagement collectif à élaborer avec le Centre Régional de Surveillance et de Contrôle des Maladies de l’OOAS de la CEDEAO, le renforcement des piliers de la communication sur les risques et engagements communautaires. FIN

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *