Togo: 1507 armes incinérées ce mardi

Ce mardi 04 octobre 2022, la célébration du mois de l’amnistie du projet « Faire Taire les Armes » de l’Union Africaine au Togo, proclamé chaque mois de septembre de l’année, a connu son apothéose par la destruction des armes, un rendez-vous important du Continent.

La circulation des armes légères a créé au cours de ces dernières années, une instabilité grandissante aussi bien dans les zones transfrontalières des pays qu’à l’intérieur de leur territoire. La prolifération de ces armes et leur utilisation dans les conditions non réglementaires et illicites compromet dangereusement les efforts visant à créer des nations apaisées et une Afrique exempte de conflit, développée, intégrée et prospère tel qu’envisager dans l’agenda 2063 de l’Union Africaine(UA).

L’UA a initié le mois de l’amnistie, un programme « Faire Taire les Armes » qui prévoit des mesures pratiques invitant les gouvernements des pays à mettre en œuvre un Programme encourageant les populations à remettre volontairement les armes illégalement détenues sans faire l’objet de poursuites.

Le Togo est bénéficiaire de ce Programme à travers la Commission Nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic des armes légères et de petit calibre. Pour réaffirmer cet engagement du Togo pour la paix en Afrique, une série d’activités a marqué cette initiative au cours du mois de septembre.

Cette collaboration a porté ses fruits par la destruction de 1507 armes collectées et saisies ce mardi 04 octobre au champ de tirs d’Agoè-Nyivé 1 dans le cadre de la clôture de cette célébration au Togo.

Un acte mondialement soutenu, devenu un mécanisme de restauration de la paix et de la consolidation de la confiance populaire.

Faudrait le rappeler, la destruction des armes est une prescription des différents instruments internationaux en la matière, notamment le Programme d’Action des Nations Unies visant à prévenir, combattre et éliminer le commerce des armes légères et de petit calibre sous tous ses aspects, la Convention de la CEDEAO sur les armes légères et de petit calibre, leurs munitions et matériels connexes et bien évidemment le projet « Faire Taire les Armes » de l’Union Africaine.

Les 1507 armes incinérées à Lomé sont pour la plupart de fabrication artisanale, d’autres perfectionnées. Des pistolets également y figurent. FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions, dossiers ou publicités, contactez linterview.info sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *