Togo: Kokou Eke HODIN motivé à accompagner le sous-secteur de son département

Le ministre Kokou Eke HODIN est motivé à l’idée de soutenir le sous-secteur de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Le cadre de travail d’harmonisation des normes harmonisées de compétences professionnelles pour les métiers d’assistance maçon, de maçon et de plombier entre le Togo, le Ghana et le Nigeria est entré dans l’histoire ce vendredi 30 septembre. D’autres étapes sont annoncées.

Démarrés le 28 septembre dernier à Lomé, les travaux des trois jours de cet atelier ont permis aux experts et techniciens d’élaborer les référentiels de formation aux normes des deux autres pays notamment le Ghana et le Nigeria.
L’objectif est d’offrir aux candidats admis à la migration, des compétences relatives à celles des deux autres pays pour faciliter la certification.

En effet, cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la libre circulation des personnes et à la migration en Afrique de l’Ouest avec le soutien de l’Organisation International du Travail (OIT) qui accompagne le processus de reconnaissance et l’harmonisation des normes de compétences des trois pays.

« Notre jeunesse est à la quête du mieux-être, ce qui fait que les jeunes togolais se déplacent dans les autres pays à la recherche du travail. C’est aussi de la même manière que les jeunes du Ghana et du Nigeria se déplacent également et ce projet, qui a été appuyé par l’OIT, consiste justement à former les jeunes qui ont l’intention de quitter leur pays pour aller travailler dans un autre pays. Il s’agit de faire en sorte qu’une formation reçue par un jeune dans son pays de départ soit reconnue dans le pays d’accueil principalement entre les trois pays », a laissé entendre le point focal dudit projet, SOOU Prosper.

Dans les trois pays, deux secteurs d’activités ont été identifiés à savoir : l’agriculture et les travaux publics.

Au Togo, l’accent a été mis sur l’élevage de volaille et dans les deux autres pays, on note la maçonnerie.

« Pour le métier d’éleveur de volaille, nous avons identifié 5 unités de compétences déclinées en 22 éléments de compétences. Pour le métier de plombier, 10 unités de compétences ont été identifiées et déclinées en 32 éléments de compétences, pour le métier de maçon, nous avons identifié 10 unités de compétences qui sont déclinées en 43 éléments de compétences et pour le métier d’assistant maçon, 9 unités de compétences ont été identifiées et déclinées en 33 éléments de compétences », a présenté lors de la cérémonie de clôture, le Directeur de la pédagogie et du programme, ATCHOLADI E.

Satisfait des résultats de cet atelier, le ministre délégué chargé de l’enseignement technique et de l’artisanat, Kokou Eke HODIN a réitéré l’engagement du gouvernement togolais à soutenir le sous-secteur afin de booster l’économie nationale et de contribuer à l’atteinte des objectifs du PND et de la feuille de route et au renforcement de coopération sous-régionale et internationale.

« Après les ateliers d’harmonisation des normes de compétences professionnelles pour les trois métiers, les prochaines étapes de ce processus seront la validation en ligne des trois référentiels de formation élaborée ; la rédaction et la signature d’un mémorandum de compréhension entre les trois pays sur la reconnaissance des certifications des travailleurs migrants dans les trois métiers de la phase pilote et l’extension du processus aux autres métiers retenus dans le cadre dudit projet », a conclu le ministre. FIN

Romuald

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *