Cybersécurité : Le Togo tient à la protection de son cyberespace

La digitalisation des activités socio-économique a facilité l’intensification des activités criminelles en ligne. Le Togo a mis en place un mécanisme pour faire face aux nouvelles menaces auxquels les Etats sont confrontés du fait de ces cybercriminels aux méthodes de plus en plus sophistiquées. C’est dans cet élan que l’Agence nationale de la Cybersécurité (ANCy) en collaboration avec Cyber Défense africa (CDA) a réuni ce jeudi 22 septembre 2022, les opérateurs de services essentiels (OSE) et des administrations publiques afin de leur faire découvrir les règles de cybersécurité au Togo.

La rapide expansion des réseaux et des technologies, l’ouverture des systèmes d’information aux échanges externes et le nombre croissant de transaction électronique ont provoqué l’émergence d’une nouvelle forme de criminalité qui n’est autre que la cybercriminalité. Face à cette situation, comprendre les menaces, organiser la protection, la prévention et coordonner des actions privées et publiques, sont les conditions fondamentales à une lutte efficace contre la cybercriminalité. À l’initiative de l’ANCy, un atelier qui a pour vocation de lever le voile sur l’arrêté n°2022-040/PMRT portant adoption des règles de cybersécurité au Togo a réuni les Opérateurs de services essentiels jeudi, à Lomé. Il s’agit de mettre l’accent sur les bonnes pratiques en matière de cybersécurité en déclinant les enjeux et les défis de la sécurisation du cyberspace national.

« Aujourd’hui, beaucoup de process et de nos services sont en train de se digitaliser à une forte vitesse. Plus vous vous digitalisez plus vous avez une présence sur Internet qui fait que vous êtes de plus en plus vulnérable. L’Etat togolais a pris des textes depuis 2018 allant sur la cybersécurité, la création de l’ANCy, le décret relatif aux opérateurs de services essentiels. Toute cette architecture permet au Togo de s’armer et de lutter efficacement contre la cybercriminalité. Les règles que nous allons présenter ce matin sont un ensemble de mesures articulé autour de 04 axes notamment la gouvernance d’information, la défense des systèmes d’information, leur protection ainsi que la résilience », a précisé Gbota Gwaliba, Directeur Général de l’ANCy.

Le Togo s’est engagé à faire du numérique, un vecteur de développement socioéconomique. Les travaux de cette manifestation ont été ouverts par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame.

« Je voudrais pouvoir compter sur vous , sur votre lucidité dans la compréhension et l’acceptation desdites règles et sur le réalisme de vos propositions pour en faire, de véritable atouts. Ce document est donc appelé à devenir un véritable gouvernail devant nous amener à construire les bases solides sur lesquelles reposera la défense et la sécurité de nos systèmes d’information », a-t-il rappelé.

L’exercice donnera une vision plus exhaustive des enjeux, du rôle qui est celui des Opérateurs de services essentiels dans la stratégie nationale de cybersécurité et des attentes placées en eux pour la réussite de la politique nationale en la matière au Togo. FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions , dossiers ou publicités, contactez linterview.info sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *