Togo: Ayewouadan et Myriam Dossou-d’Almeida actualisent leur Convention

La Convention qui lie le ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, le bras armé des jeunes et le ministère de la Communication et des médias, relative à la promotion médiatique des jeunes entrepreneurs au Togo, a été repensée et signée ce mardi 20 septembre à Lomé. Une affirmation forte de l’engagement du gouvernement en faveur d’une communication forte au profit de l’emploi des jeunes.

5 ans après la signature de la Convention pour la promotion des jeunes entrepreneurs, le ministère du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et le ministère de la Communication et des médias se retrouvent pour actualiser ce cadre et l’élargir à d’autres mécanismes d’appui à la jeunesse. La Convention a été signée mardi à Lomé.

Cette cérémonie renforce les relations entre les deux ministères, convaincus du caractère indispensable de la publicité dans la promotion des activités des jeunes entrepreneurs accompagnés par les mécanismes gouvernementaux d’appui des jeunes entrepreneurs comme le FAIEJ, le PAEIJ-SP, CERES et le CNEJ.

« Le cadre de partenariat que nous créons aujourd’hui, va davantage contribuer à l’épanouissement des jeunes entrepreneurs. Il s’agit de faire en sorte que les médias d’Etat deviennent la vitrine principale des talents de ces jeunes », a indiqué Myriam Dossou-d’Almeida, ministre du Développement à la Base, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Il s’agit de permettre à ces jeunes entrepreneurs de tirer le meilleur parti possible de l’architecture de communication du pays pour assurer la promotion des produits togolais. Ainsi, Ayewouadan met son département au service des jeunes entrepreneurs.

« Chers jeunes entrepreneurs. L’un des avantages fondamentaux que vous confère désormais cette Convention, c’est l’opportunité d’une émission dédiée à la promotion de vos produits, à la diffusion de publi-reportages, de bandes publicitaires, ainsi qu’à des conseils pratiques liés à la création et à la gestion d’entreprise », a-t-il précisé.

Le FAIEJ salue le renouvellement de cette base d’engagement au service de la jeunesse au Togo.

« La Convention fera la promotion du made in Togo dans la mesure où les jeunes entrepreneurs pourront bénéficier de tarifs très préférentiels et de créneaux horaires avantageux pour communiquer sur leurs produits et services », s’est réjouie Sahouda Gbadamassi-Mivedor, Directrice générale du FAIEJ.

Dans un monde des affaires dominé par une forte concurrence, la communication reste l’une des armes dont toute entreprise doit disposer pour garantir l’entrepreneuriat des jeunes. Le gouvernement l’a compris et donc inscrit ce volet dans sa stratégie de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes. FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions, dossiers ou publicités, contactez linterview.info sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *