Togo/ZLECAF: Le ministère du commerce engage une étude

Dans son optique de réaliser une Afrique intégrée conduite par ses propres citoyens, l’Union Africaine (UA) a élaboré l’Accord portant création de la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine
(ZLECAF), signé le 21 mars 2018 à Kigali.
Le Togo a engagé une étude d’identification des produits à fort potentiel d’exportation dans le cadre de la ZLECAF. Les enjeux de cette étude ont été lancés ce jeudi 15 septembre à Lomé.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Africaine de Développement ont recruté et mis à la disposition du ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale, le cabinet Deal & Consulting pour réaliser une étude d’identification des produits à fort potentiel d’exportation dans le cadre de la ZLECAF afin de permettre au secteur privé togolais d’en tirer profit. Cette étude a été officiellement lancée par le ministère du commerce, de l’industrie et de la consommation locale à travers un cadre de travail jeudi.

« Ce cadre de travail permettra aux participants d’appréhender les enjeux de l’étude d’identification des produits à fort potentiel d’exportation dans le cadre de la ZLECAF qui représente une étape importante dans le cheminement vers l’intégration et le développement de l’Afrique », a indiqué Batchassi Katchali, Directeur du commerce extérieur.

Les travaux de cette rencontre professionnelle ont été ouverts par Abbé Talim, Directeur Général du commerce, représentant le ministre du commerce.

« L’objectif général de l’étude est de fournir un ensemble d’informations et données probantes devant permettre au Togo d’identifier les produits à fort potentiel d’exportation dans le cadre de la ZLECAf en vue de faciliter le positionnement des PME et PMI nationales sur les marchés régionaux et continentaux », a-t-il rappelé.

Cette séance de travail est d’une importance capitale pour le secteur privé togolais, premier acteur de la mise en œuvre de la ZLECAf. Elle permettra d’une part au cabinet Deal & Consulting de démarrer sa mission et d’autre part d’informer un grand nombre d’acteurs de la réalisation de l’étude. Le consultant pourra détailler le schéma de réalisation de sa mission.

En rappel, la ZLECAf offre des opportunités et avantages au secteur privé pour intégrer les chaînes de valeur régionales et mondiales, en vue d’accéder au marché unique de plus de 1,3 milliard de consommateurs. La mise en œuvre de cet accord permettra de promouvoir le développement industriel de l’Afrique et de renforcer la compétitivité des économies des États parties. FIN

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *