72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique: Mijiyawa et ses hôtes confient ce qui a été repensé

Des imminentes personnalités de la santé du continent s’accordent à Lomé sur les dispositions à prendre pour faire face aux problèmes d’urgence de santé dans la région Afrique de l’OMS. Jeudi, le ministre de la santé du Togo, Moustapha Mijiyawa et ses hôtes ont fait un briefing aux professionnels des médias sur les grands sujets qui animent cette séance de travail.

La 72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique apprécie depuis mardi, les services et les efforts pour rationaliser les prestations de soins de santé dans la région africaine de l’OMS. Des orientations sont formulées pour remédier aux importants défis structurels de plus en plus profonds en matière de santé publique que ce soit au niveau national ou au niveau régional.

Ce jeudi 25 août , le Ministre de la santé du Togo, Moustapha Mijiyawa et ses hôtes ont partagé avec les médias les dispositions que le continent envisage de prendre pour faire face aux problèmes d’urgence de santé publique. Plusieurs points ont été abordés par Dr Matshidiso Rebecca Moeti, Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique entouré du ministre Mijiyawa et d’autres personnalités positionnées sur ce Sommet de la santé en Afrique. Pour le ministre, des leçons ont été tirées par rapport à l’expérience de la Covid-19. Il a rappelé les dispositions prises par le Togo pour faire face à cet ennemi invisible.

« Tout le monde se rappelle des dispositions prises par le Chef de l’Etat du Togo pendant la Covid-19 notamment la mise en place d’organes de renforcement du système de santé, les équipements des centres de santé. En dehors de cela, tout ce qui est du matériel relevant de la lutte contre la Covid-19 a été pris. Aujourd’hui, nous envoisinons les 40% de la population cible en terme de couverture vaccinale« , a-t-il rappelé.

Il faut souligner qu’avec l’avènement de la pandémie, la collaboration entre les différents ministères a été renforcée, une urgence faisant appel à tous les départements ministériels. Le renforcement de ce dispositif est vivement souhaité par la session de Lomé.

La 72ème session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique a suggéré une cohésion gouvernementale et intersectorielle pour mieux répondre aux urgences de santé publique. L’autre souhait, a confié le ministre est d’arimer les actions avec les partenaires.

Tirant les leçons du passé, avec Dr Matshidiso Rebecca Moeti, ces acteurs ont mené des réflexions sur le dispositif à mettre en place pour qu’une fois enclenchée, tout le processus prenne automatiquement que ce soit en matière de logistique et de ressource humaine. Ils ont surtout insisté sur la nécessité d’une bonne coordination avec le volet communication qui s’avère être très important. Ce sont schématiquement les grandes réflexions menées à cette séance de travail pour que demain la riposte contre les maladies d’urgence soit beaucoup plus prompte et efficace. FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions, dossiers ou publicités, contactez linterview.info sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *