Extrémisme violent: Conducteurs de taxi motos et tricycles prêts pour la riposte

Au Togo, les conducteurs de taxis-moto et tricycles s’engagent aux côtés des autorités sécuritaires pour la prévention de l’extrémisme violent. Ces acteurs réunis au sein du Collectif des organisations syndicales des taxi motos et tricycles du Togo (COSTT) encouragent à lutter contre le fléau et veulent se transformer en sentinelle de la République. Ils étaient en congrès extraordinaire ce jeudi 18 août 2022 à Lomé.

« Conducteurs de taxi motos et tricycles, qu’elle est votre contribution dans la lutte contre l’extrémisme violent au Togo », c’est autour de ce thème que le congrès extraordinaire du COSTT s’est déroulé jeudi à Lomé.

Le paysage du transport urbain est marqué depuis quelques décennies par la dominance de l’activité des taxi-motos et tricycles. Pendant 17 ans, le secteur des taxi motos n’a pas respecté la réglementation légale. La réorganisation de ce secteur préoccupe l’Etat togolais et constitue l’un des pivots de la réforme du transport public urbain de passagers. Cette réforme permettra d’offrir un cadre de transport plus sécurisé aux concitoyens qui y font appel ainsi qu’un cadre d’accompagnement dédié aux acteurs qui y évoluent.

« Ce mot syndical doit sortir de nos vocables à présent parce que nous ne sommes pas encore des syndicats organisés. Il y a une nouvelle loi qui est sortie, d’autres en préparation qui vont sortir bientôt et qui demandent que les syndicats se conforment à une certaine exigences des organisations professionnelles reconnues. Depuis 2005, il y eu un regroupement de plusieurs organisations professionnelles qui encadraient rien que les taxi motos. A un moment donné, ces organisations ont commencé par battre de l’aile. On a réfléchi et avons fait appel aux tricycles pour se mettre ensemble et être plus fort et dynamique. Le congrès extraordinaire que nous tenons aujourd’hui n’est que la chute du congrès qui a eu lieu en 2005« , a précisé François comlanvi Agbo, président du comité d’organisation.

Le Togo est face aux défis sécuritaire sur son territoire. Le gouvernement appelle à une coalition nationale contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Cet appel semble être écouté par les conducteurs de taxi motos et tricycles réunis au sein du COSTT.

« L’extrémisme violent est à nos portes. Dans ce cas, qu’est-ce-qu’il faut faire? On a invité nos compatriotes des savanes à qui il est difficile de travailler aujourd’hui afin de réfléchir sur notre contribution pour lutter contre l’extrémisme violent. Il faudrait qu’à l’issue de ce congrès, que nous élaborons des stratégies idoines qui pourront nous amener à faire la riposte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Nous avons des idées que nous allons partager avec les nôtres à ce congrès pour que chacun puisse se transformer en sentinelle de la République« , a confié François comlanvi.

Le point d’orgue de ce congrès a été la mise en place de ses instances:

LA COMPOSITION DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL DU COSTT

-Le Secrétaire Général, Coordonnateur des Activités : AGBO KOMLAVI GBIM-DJO Secrétaire général d’USYNCTAT dt à Lomé -Le 1er Secrétaire Général Adjoint chargé de l’éducation et de la formation :BIDJADA NARCISSE Secrétaire général d’UNI-Z dt à Lomé

-Le 2ème Secrétaire Général Adjoint chargé de la protection sociale et des activités économiques : KPANEGUE PIRENAM Secrétaire préfectoral de KARA

-Le Trésorier Général chargé de la gestion des fonds de l’organisation: PALANGA ARMAND Secrétaire général de SYLICTAMO dt à Lomé

-Le Trésorier Général Adjoint chargé de la comptabilité matière et de la collecte des cotisations, SAKO ETIENNE Secrétaire général de CASTAMO dt à Lomé

-Le 1er Secrétaire Administratif chargé des Archives : SOBO TEKOVI Secrétaire administratif de SNCTB Lomé

-Le 2è Secrétaire Administratif chargé des adhésions et du placement des cartes de membre :FIODEGBEKOU AMEVI de SYNATRIP TOGO Le Secrétaire national à l’Information chargé de la mobilisation : ESSO SOUROU Secrétaire général SYCOT TOGO

-Le Secrétaire national adjoint à l’Information chargé de la propagande: KOLANI NANANGUE Secrétaire général de SYNACOTRI-TOGO de KARA

-Le Secrétaire national à l’organisation chargé des relations internationales: TCHAGNAO ALIMOU de la Région Centrale

-Le Secrétaire national adjoint à l’organisation chargé des relations avec les Unions régionales et/ou préfectorales :TOLISSO KODJO Secrétaire préfectoral de KLOTO12.

– Le Secrétaire national à la promotion de la femme et à la protection de l’environnement: BINESSI KOMI délégué GTA Lomé (préfectoral Golfe)

Le Secrétaire national chargé des conflits et revendications: AZOMEDON KOMLA SAMUEL SG de CASTAMO

Le Secrétaire national chargé des questions sportives et culturelles: KLOUTSE FAFAVI de CASTAMO

Le Secrétaire national chargé du contrôle routier et des brigades de vigilance:AVUMATSODO KOSSI secrétaire général du SYNATRIP (tricycle)

-Le Secrétaire national adjoint en charge des brigades de vigilance: ALBARKA IKILILOU

-Le Secrétaire national chargé de la santé et sécurité: KOLANI KANSSAME

Il revient après ce congrès que ces acteurs se formalisent au regard des nouvelles lois qui existent dans le pays et s’organisent pour combattre le terrorisme et l’extrémisme violent par tous les moyens. FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions, dossiers ou publicités, contactez linterview.info sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *