Togo/Journée Mondiale de l’Environnement: L’ATJ2E et deux OSC en action

Le changement climatique est la plus grande menace pour la sécurité mondiale. Chaque 05 juin de l’année, un regard particulier est porté sur l’environnement dans le cadre de la Journée Mondiale de l’environnement. En prélude à l’édition 2022 prévue dimanche, l’Association Togolaise des Journalistes Engagés pour l’Environnement (ATJ2E) et deux associations de la société civile étaient en action sur le site polyclinique d’Agoè Démakpoè ce samedi 04 juin 2022.

L’ATJ2E, l’Association Reboisons Vite le Togo et Jeunes Volontaires Engagés pour le Développement Intégrale Afrique (JVEDIA) ont mis en terre ce samedi 04 juin, 30 plants de terminalia superba, une espèce à haute valeur calorifique, sur le site de la polyclinique d’Agoè Démakpoè. L’objectif de cette initiative est de créer un puits de carbone sur le site.

Cette démarche est l’expression de l’engagement des hommes de médias de protéger l’environnement, une responsabilité qui revient à tous en cette période où l’environnement se sent constamment menacé par les changements climatiques qui ne sont pas uniquement un problème écologique. Le choix de la polyclinique d’Agoè Démakpoè n’est pas fortuit.

« Ce site a été pour nous, un site de référence. Il a été aménagé. Et c’est important de créer une ceinture verte pour pouvoir sécuriser d’abord le site et réunir les conditions qui pourront réduire les odeurs. Le terminalia étant une essence à croissance rapide, nous voulons constituer un puits de carbone pour la rétention du gaz carbonique pour ensuite libérer l’oxygène. »,a indiqué Hector Nammangue, le président de l’Association Togolaise des Journalistes Engagés pour l’environnement.

Avant de poursuivre que: « L’autre raison qui nous a motivé pour le choix de ce site c’est qu’il n’est pas trop loin de nous.
C’est juste à côté du centre de production des plants de l’association RVT et chacun peut venir faire le suivi du plant qui a été mis en terre ».

Cette mise en terre des plants pour favoriser la biodiversité est saluée par le président de l’association RVT, Sebastien Balouki.

« Nous avons l’habitude de voir des journalistes à l’œuvre sur des reportages, mais aujourd’hui nous les avons vu en tenue décontractée pour reboiser, ça sort de l’ordinaire. Nous espérons que cela va se poursuivre et qu’ils vont également se charger de venir par moment faire le suivi des plants mis en terre. », s’est-il réjoui.

Pour information, la Journée mondiale de l’environnement est conduite par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et organisée chaque année le 5 juin depuis 1973. Elle est la plus grande plateforme mondiale de sensibilisation du public à l’environnement et est célébrée par des millions de personnes à travers le monde.FIN

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *