Togo/ La DMK annonce un grand meeting d’information pour le 25 juin

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) accuse le régime de mettre en danger le Togo en voulant conserver à tout prix le pouvoir. Devant la presse ce vendredi 03 juin 2022, elle s’est prononcée sur deux points notamment l’attaque terroriste du poste militaire de Kpinkankandi et la réforme de la Charte des partis politiques adoptée par l’Assemblée nationale. La DMK désapprouve fortement cette réforme. Elle annonce un grand meeting pour le 25 juin 2022.

Le Togo a vécu une douche froide après l’attaque terroriste du poste militaire de Kpinkankandi. Devant les professionnels des médias, la DMK a dénoncé avec véhémence la tentative hasardeuse et malveillante de certains tenants de l’ordre ancien, conservateurs, tribalistes et ethnicistes qui veulent utiliser cette attaque pour semer la diversion auprès des populations en prétendant mobiliser une ethnie pour relever un défi national, nécessitant la recherche d’une cohésion nationale susceptible de faire face à l’ennemi commun.

Pour ce regroupement de partis politiques, cette attaque terroriste, perpétrée contre le Togo concerne tous les Togolais et ne saurait se réduire à une affaire d’une quelconque communauté ethnique.

L’autre sujet abordé est la Charte des partis politiques adoptée par l’Assemblée nationale. Ces opposants désapprouvent fortement cette réforme.

« A ce sujet, la DMK tient à informer l’opinion nationale et internationale qu’elle désapprouve fortement cette réforme. Elle confirme que les députés du MPDD n’ont pas voté pour cette loi contrairement à ce qu’on tenté de faire croire certains médias . La DMK dénonce cette réforme non consensuelle, inopportune au regard des préoccupations des Togolais, dangereuse pour la cohésion sociale car susceptible de créer des frustrations Chez certains Togolais, notamment les Togolais de la diaspora qui sont injustement exclus de la gestion politique de notre pays alors qu’ils contribuent énormément au développement du pays. Le fait même que cette loi soit initiée en se basant sur les conclusions pseudo dialogue entre acteurs politiques sans la principale force politique du pays depuis l’élection du 22 février 2020, constitue une arnaque politique. Cette loi doit être simplement et purement retirée, car elle n’est rien d’autre qu’une manière flagrante d’éliminer les concurrents gênants pour se maintenir au pouvoir« , lit-on dans sa déclaration liminaire.

La DMK interpelle la Cour constitutionnelle afin qu’elle joue son rôle en toute impartialité, en déclarant anticonstitutionnelle la loi votée par l’Assemblée nationale.

Tout en regrettant la vie chère, les violations des droits humains toujours préoccupants, la centaine de détenus politiques toujours en prison et la faim qui pend en tenaille les Togolais, la DMK annonce une campagne de mobilisation de ses partisans et sympathisants et aussi l’ensemble du peuple Togolais pour manifester son indignation totale contre la mal gouvernance du régime en place.

Le regroupement informe que ce début de mobilisation générale connaîtra sa première étape lors d’un grand meeting d’information et de sensibilisation à Lomé le 25 juin 2022 à Bé Kodjindji dans la commune de Golfe 1 à Lomé.

Les expressions démocratiques souffrent au Togo depuis l’avènement de la Covid-19. Les activités de la DMK et de la société civile sont étouffées dans ce cadre. Le meeting du 25 juin, sera t-il autorisé? C’est du wait and see. FIN

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *