Réunion délocalisée de Lomé/ Le parlement de la CEDEAO milite pour la transparence

Ouverture à Lomé, ce lundi 16 mai 2022, de la réunion délocalisée de la commission mixte comptes publics, administration, finances et budget, politiques macroéconomique et recherche économique, commence, douane et libre circulation conformément au programme d’activités du Parlement au titre du premier semestre de l’année 2022. Le Parlement de la CEDEAO s’interroge sur la bonne gouvernance.

Les experts du parlement de la CEDEAO ont entamé lundi, dans la capitale togolaise, terre incontestée des grands rendez-vous internationaux la réunion délocalisée de la commission mixte du 16 au 20 mai 2022 . Ils réfléchiront sur le thème : Les modalités de mise en œuvre pratique des Articles 9 et 11 de l’Acte additionnel relatif au Parlement en ce qui concerne l’examen des rapports d’audit de la Communauté.

La cérémonie d’ouverture de ladite réunion a été présidée par Ibrahima Mémounatou, 2ème Vice-présidente de l’Assemblée nationale togolaise, Vice-présidente du parlement de la CEDEAO, représentant la présidente de l’hémicycle du Togo, Yawa Djigbodi Tsègan.

« Je me réjouis du choix de ce thème que je considère d’être d’un grand intérêt dans la mesure où il nous amène à explorer des pistes nouvelles visant à approfondir notre connaissance afin de redonner tout son sens au chapitre 2 de l’Acte additionnel au chapitre 2 de l’Acte additionnel relatif au renforcement des prérogatives du parlement de la CEDEAO adopté le 17 décembre 2016 à Abidjan« , a-t-elle indiqué.

Les membres de la commission mixte, pendant 05 jours, auront à délivrer, à mieux comprendre et à s’approprier la mise en œuvre pratique des Articles 9 et 11 de l’Acte additionnel relatif au Parlement en ce qui concerne l’examen des rapports d’audit de la Communauté.

« En tant que représentant des populations Ouest Africaine, nous devons militer pour la promotion et la pratique de la transparence et de la redevabilité. Le Parlement a créé en mars 2020 lors de sa session inaugurale la commission des comptes publics pour accompagner cette dynamique de recherche de la transparence et de rendre compte publiquement. L’audit annuel est un outil indispensable pour garantir le fonctionnement rationnel et efficace de la communauté et s’assurer que l’utilisation des fonds publics profite aux couches les plus défavorisées de la société et à chaque citoyen« , a rappelé Youssoufou BIDA, Président de la commission des comptes public de la CEDEAO.

La réunion de Lomé est la volonté assumée par le Parlement de la CEDEAO de se rapprocher davantage de ses populations et de se raffermir les liens d’amitié et de solidarité entre les différents peuples. FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions ou dossiers, contactez-nous sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *