Togo/ l’UNAM passe à l’action

L’Union nationale des artistes musiciens du Togo (UNAM) est dans une nouvelle dimension depuis la mise en place du nouveau Bureau Exécutif. Après le cadre de travail du BE portant sur les défis à relever durant son mandat, l’organisation a entamé ce samedi 30 avril, une session de formation dédiée à ses membres sur la vision de l’UNAM. Cet exercice va s’élargir à l’intérieur du pays.

L’UNAM forme ses membres depuis samedi à Lomé. Cette initiation répond à sa vision, celle de regrouper les artistes, les musiciens, les groupes, les orchestres et toutes les structures musicales sur toute l’étendue du territoire national autour d’elle.

La nouvelle équipe portée par M.Nicaise Koundé veut amener les personnes physiques et morales qui œuvrent dans le domaine musical à adhéré à l’UNAM.

La session de formation qui va s’élargir à l’intérieur du pays s’articule autour du thème principal : La vision de l’UNAM. Elle se déroulera par vague de 20 personnes et portera sur deux principaux modules notamment « le rôle et le savoir vivre des artistes musiciens en association » et « le statut de l’artiste ».

L’UNAM veut réunir tous ses acteurs et les amener à faire vivre l’organisation. C’est la nouvelle donne et c’est ce qui motive le choix de ces thèmes.

« Il faut apprendre aux gens la vie associative et leur rôle. Cela pourra aider à progresser ensemble. L’autre chose, c’est de parler du statut de l’artiste qui est la bible de l’artiste. Ce statut a été voté à l’Assemblée nationale, mais beaucoup d’artistes ne maîtrisent pas son contenu. On évoquera le sujet durant toute la session et on va parcourir tout le Togo de Lomé jusqu’à Cinkasse pour mettre la puce à l’oreille des artistes, musiciens membres de l’UNAM sur leur droit et leur devoir« , a indiqué Nicaise Koundé, Président de l’UNAM.

La session de formation va durer un an, a confié le bureau. Fait marquant à l’ouverture de cette remise à niveau, la présence du Président de la Confédération africaine de Musique (CAFRIM) dont l’UNAM est membre fondateur. Une visite de courtoisie qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs de la Coupe d’Afrique des nations de musique dont le Togo à l’honneur d’accueillir du 06 au 21 août prochain. Ce choix du Togo pour abriter ce grand rendez-vous est justifié, selon l’hôte.

« Pendant dix ans, cette initiation avait été organisée à un seul endroit. Le Togo en tant que membre-fondateur de l’organisation avait déjà raté des opportunités d’honneur. C’est dans la dynamique de permettre au Togo de gagner sa place d’honneur en tant que membre-fondateur du CAFRIM qu’il a été décidé que le pays abrite l’événement. L’autre motif, c’est que le Togo est l’un des pays où la sécurité est de mise. Les djihadistes frappent un peu partout dans la région, mais le Togo est épargné. Cela prouve qu’il y a la sécurité ici. On veut faire la Coupe d’Afrique des nations de musique dans un pays où la sécurité est garantie. Aussi, le Togo est un pays d’hospitalité. Tous ces paramètres ont milité en sa faveur. Je suis donc à Lomé pour féliciter le nouveau Bureau Exécutif. C’est une avancée d’avoir un nouveau bureau à l’UNAM après le décès de M.Locoh. Ma visite est une surprise pour voir si le Togo est prêt pour abriter la Coupe d’Afrique des nations de musique. Aussi, encourager le bureau dans sa mission« , a confié Mathieu VITOFFODJI, Président du CAFRIM.

La Coupe d’Afrique des nations de musique est une initiation pour la promotion des artistes musiciens pratiquant la musique traditionnelle ou moderne. C’est un événement qui permet de récompenser les plus talentueux de l’Afrique. Le Togo accueillera ce grand rendez-vous. l’UNAM a entamé des démarches auprès des autorités pour une meilleure organisation de cette Coupe d’Afrique des nations de musique au Togo, un événement qui sera à l’image de la Coupe d’Afrique de football.

Pour information, l’UNAM aura 40 ans en août prochain.FIN

NPA

Pour vos reportages, interviews, insertions, dossiers ou publicités, contactez-nous sur le 90842663 / 97654704

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *