Togo/L’ANC avaliserait-elle enfin les 4% de la présidentielle de 2020?

Les opposants togolais ont changé d’adversaire. Ces opposants ont choisi la division étant incapables d’accorder leurs flûtes et de jouer à l’Unisson. Et dire que les dernières élections présidentielles de 2020 ont enfoncé le clou. Le feuilleton entre l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et la Dynamique Monseigneur Kpodzro avant, pendant et après ce scrutin interpelle.

Après la présidentielle du 22 Février 2020, l’ANC a choisi de garder le silence pour éviter de participer à ce qu’elle qualifiait de tumulte et de cacophonie créés autour des résultats du scrutin et qui donnaient à la DMK la victoire et à elle 4% de surfrage.

Il a fallu attendre 08 mois après la présidentielle, pour que l’ANC décide de reprendre la parole, à la suite de son Conseil National réuni le 10 octobre 2020.

En effet, depuis son exile, Agbeyome Kodjo a réitéré qu’il est le vainqueur de l’élection présidentielle du 22 Février 2020 parce qu’il a récupéré 30 des 35 suffrages qui sont régulièrement accordés selon lui, au président de l’ANC. Où sont passés les 30% de Jean-Pierre Fabre?, s’était-il interrogé.

Le candidat du MPDD a également laissé entendre que faute d’être en capacité de fournir les procès verbaux de dépouillement qui attestent sa victoire proclamée, il est obligé d’imaginer ou de fabriquer son score victorieux par raisonnement ou déduction à partir du score d’un autre candidat.

Des propos que le parti du candidat Jean Pierre Fabre n’a pas digéré.

« Il est parfaitement indécent et surtout irresponsable que Agbeyome Messan Kodjo se proclame vainqueur d’une élection, sur la base de résultats imaginaires qui procèdent d’une construction intellectuelle. Et demande ensuite à l’ANC, qui détiendrait des preuves de sa victoire réelle, de produire celles-ci » avait-on lu dans un communiqué du parti orange.

En tout cas, face à la situation, l’ANC a été claire en affirmant ne détenir aucun document attestant la victoire du candidat du MPDD.
Pour le parti, les résultats en sa possession sont des résultats frauduleux issus du bourrages d’urnes, de falsifications des procès verbaux des bureaux de votes.
L’ANC a avoué que ces résultats qu’elle qualifie de fantaisistes et inexploitables ne sauraient attester ni la victoire d’Agbeyome ni celle d’aucun d’autre candidat à cette élection. Autrement dit, l’ANC ne se retrouve pas dans le pourcentage de 4% à elle accordée à l’issue des présidentielles de 2020.

Reçu chez nos confrères de radio Pyramide ce dimanche 24 Avril, le Conseiller spécial de Jean Pierre-Fabre et porte-parole du parti ANC, Eric Dupuy, dans sa réponse à un auditeur sur les résultats des présidentielles de 2020, a fait remarquer qu’il y avait un fort taux d’abstention surtout dans la région maritime près de 60%.

Où sont passés les 32% qui restent sur les 36% de l’élection présidentielle de 2010-2015? Peut-on les retrouver dans les 19% d’Agbeyome Kodjo ou dans les 72% de Faure Gnassingbé?, a souhaité savoir l’auditeur.

Eric Dupuy sans langue de bois, a une nouvelle pointé du doigt le prélat et sa DMK avant de chuter par une conclusion supprenante.

« Ma réponse est claire. Les 32% dont vous parlez voir même plus sont partis dans ceux qui ne se sont pas déplacés ce jour là pour aller voter. Ils ne sont pas allés voter pour deux raisons: La première raison c’est qu’ils n’ont pas pu obtenir leur carte d’électeur parce qu’on avait demandé aux gens de ne pas aller s’inscrire . La deuxième raison est que avant les locales, votre Monseigneur Kpodzro s’est mis à insulter l’ANC à l’église et a continué pendant toute la durée de votre campagne à dénigrer toute l’opposition qui n’est pas avec vous. Cela a dégoûté plus d’un. Les gens se sont dit que si c’est cela la politique, celle que nous démontre Monseigneur Kpodzro et ses amis, ça ne vaut même plus la peine d’aller voter. Vous avez démobilisé et détruit des années de travail de mise en confiance des populations. Si aujourd’hui il y a un problème, vous allez qu’à vous frapper la coupe. Vous êtes responsables seuls de cette situation. 19% de M. Agbeyome, je vous assure, ce sont des voix obtenus du Saint Esprit et de nulle part. Peut-être même un coup de main du régime RPT » a-t-il fait savoir.

Une réponse qui fait réfléchir. Si l’ANC qui hier avait fait savoir aux Togolais qu’il ne détenait aucun document attestant une victoire ni d’Agbeyome ni de Faure Gnassingbé et qu’il ne se se retrouvait pas dans les 4% de surfrage à lui accordé parce que les résultats étaient fantaisistes, frauduleux, confirmerait aujourd’hui que les 19% de M.Agbeyome Kodjo sont des voix obtenus du Saint Esprit, est-ce à dire que le parti de Jean-Pierre Fabre a finalement accepté le score du scrutin du 22 Février 2020 et donc avaliserait les 4% obtenus?

Nous laissons le soin aux Togolais de réfléchir sur notre interrogation.FIN

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *