Togo/Bassin de la Volta: Les acteurs se familiarisent aux solutions fondées sur la nature

La portion nationale du bassin de la Volta au Togo regorge d’importantes potentialités naturelles. Cependant, à l’instar des 05 autres pays du bassin, ses ressources sont confrontées aux effets néfastes du changement climatique qui se traduisent par des phénomènes extrêmes avec d’importants dégâts. Le phénomène s’est accentué au cours de ces dernières années. Dans ce contexte, c’est la survie des milliers de personnes qui dépendent des ressources naturelles de ce bassin qui est menacée. Pour faire face à cette menace, les acteurs du bassin de la Volta s’arment à Lomé, sur les solutions fondées sur la nature.

Au cours de ces dernières années, faute du réchauffement climatique, tout l’effet combiné de la sécheresse, du réchauffement climatique, de la croissance démographique et de la pression urbaine préjudiciable a l’intégrité biophysique et fonctionnelle des ressources naturelles des écosystèmes associés, ont réduit fortement les capacités du bassin de la Volta à rendre les services écologiques et climatiques indispensables à la suivie et au bien-être des hommes qui y vivent, le tout étant lié à la nature. La survie des milliers de personnes dépendant directement de ce bassin est menacée. L’équilibre écologique, également, est compromis exposant chaque jour les populations à la pauvreté et réduisant les possibilités pour les générations futures d’accéder aux moyens d’une existence décente. Les acteurs des 06 pays du bassin de la Volta veulent opter pour des mesures plus efficaces, en occurrence des solutions fondées sur la nature en vue d’inverser la tendance. C’est dans ce cadre qu’un atelier de renforcement de capacités sur les solutions fondées sur la nature en vue de l’élaboration des projets bancables à mettre en œuvre dans les portions nationales et à l’échelle du bassin de la Volta a démarré ce lundi 29 novembre 2021 à Lomé.

Ce cadre de travail s’inscrit dans le cadre du projet « Intégrer la Gestion des inondations et de la Sécheresse, et l’alerte précoce pour l’adaptation au changement climatique sans le bassin de la Volta ».

« Il s’agit d’un atelier national de renforcement des capacités des acteurs du bassin de la Volta sur les solutions fondées sur la nature. Nous sommes à une époque où la dégradation des ressources naturelles et de l’environnement est bien connue. Et tout cela marqué par un certain nombre de catastrophes naturelles comme les inondations et les sécheresses pour ce qui concerne notre cas. Très bien souvent, il y a des solutions dans la nature. Parfois, ces solutions sont beaucoup plus viables. Les solutions fondées sur la nature consistent à se rendre compte que nous pouvons nous inspirer de la nature pour réaliser un certain nombre de choses. C’est donc une approche qui consiste à prendre en compte la nature dans tous nos projets. Qu’il s’agisse de projet d’infrastructure, de protection des ressources en eau ou n’importe quel projet, il s’agit de prendre en considération la nature de façon générale. C’est vraiment cette approche que nous prônons ici. Au niveau du bassin de la Volta avec l’ensemble de nos partenaires, nous avons pensé renforcer les capacités des différents acteurs à cette nouvelle approche qui véritablement sont très importantes. L’idée aussi est d’arriver au finish à des projets bancables qu’on peut mettre en œuvre sur les portions nationales notamment au niveau du Togo et aussi à l’échelle du bassin de la Volta. C’est l’objectif principal de notre atelier » a expliqué Dr Millogo Dibi, Directeur Exécutif Adjoint chargé des opérations.

Pendant les trois jours que vont durer cet exercice, les acteurs du bassin de la Volta au Togo renforceront leurs capacités sur l’approche solutions fondées sur la nature et sa prise en compte dans le développement des projets bancables pour l’adaptation aux changements climatiques.

Les travaux devront déboucher sur l’appropriation de l’approche solutions fondées sur la nature dans les actions ciblant des inondations et la sécheresse, l’élaboration des projets bancables à mettre en œuvre dans la portion nationale et à l’échelle du bassin de la Volta et l’adoption d’une feuille de route pour la finalisation et la soumission de ces projets.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *