Togo/ Le Festival « Spécial Alodé Covid-19 » pour interpeller les autorités

La culture est en crise au Togo. L’impact de la crise de la Covid-19 sur les professionnels de la culture et sur le secteur dans son ensemble apparaît plus sévère qu’on ne le supposait auparavant. Le Festival « Spécial Alodé Covid-19 » souhaiterait poser le débat du 27 novembre au 04 décembre 2021. Le projet a été dévoilé aux professionnels des médias ce jeudi.

L’industrie culturelle est à l’agonie au Togo depuis l’apparition de la Covid-19 dans le pays. Cette crise a entraîné la fermeture de la plupart des lieux culturels. Le rare ouvert ne peut recevoir qu’un nombre restreint de passionnés de la chose, mesures barrières oblige. A travers le « Festival spécial Alodé Covid-19 », le Centre culturel Alodé veut attirer l’attention des autorités du pays sur les difficultés que traversent les acteurs du monde culturel au Togo. Il s’agit pour les organisateurs de passer un message aux autorités du pays, celui de libérer la culture togolaise.

« Nous avons décidé d’organiser ce Festival parce qu’au niveau d’Alodé, nous avons compris que la culture a besoin de vivre. Les artistes ont besoin de vivre de leurs arts. Par cet événement, on va essayer de faire comprendre à nos dirigeants qu’ils doivent nous faire vivre de notre métier. Le Festival se fera dans le respect des mesures barrières » a indiqué Aglamè Amétépé, promoteur du Centre culturel Alodé.

Le Festival « Spécial Alodé Covid-19 » est une véritable scène ouverte à l’art contemporain prévue du 27 novembre au 04 décembre 2021 au Centre culturel Alodé. Ce Festival prévoir des activités qui seront axées autour des piliers essentiellement orientés vers le quotidien des Togolais face à la pandémie de coronavirus. Plusieurs activités sont inscrites au programme du Festival « Spécial Alodé Covid-19 » notamment une résidence création autour des faits empirique de la Covid-19, une soirée acoustique, une exposition collective des œuvres d’art contemporain avec la participation de plusieurs créateurs issus du Togo, une communication d’un commissaire sur un thème important et une soirée dédiée au slam. Une vingtaine d’artistes et 09 artistes plasticiens sont programmés.

L’autre fait marquant attendue est la présentation du savoir faire de l’artiste togolais plasticien performant, Agboka Kossi qui présentera une création appelée « ATSE » afin de faire une transition sur ce que les acteurs culturels ont vécu ces deux dernières années par rapport à la Covid-19.

« Pour moi, il s’agit d’implorer nos ancêtres afin qu’ils nous envoient la bonne vibration et de l’énergie pour aller loin. Cela sera également un appel que je lancerai aux autorités par rapport à la souffrance des acteurs du monde culturel au Togo depuis que les activités ont été arrêtées. On ne peut pas vivre sans notre travail. Comme les ministres, les hommes d’affaires et ceux de l’administration qui prennent l’avion pour voyager tout le temps dans le cadre de leurs affaires malgré Covid-19, nous aussi, on a besoin de travailler » a t-il confié.

Pour information, Le Festival « Spécial Alodé Covid-19 » est un projet retenu par le Fonds d’Aide à la Culture (FAC).

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *