Togo/Présentation de Pass vaccinal à l’entrée des lieux de culte: David Ourna épouse la mesure

A partir du 03 décembre 2021, les religieux non vaccinés peuvent adorer Dieu chez eux à la maison. L’entrée dans les lieux de cultes sera subordonnée par la présentation d’une preuve de vaccination ou d’un PCR négatif, ainsi en a décidé le gouvernement. Une mesure à laquelle David Ourna adhère. Pour lui, c’est la seule condition pour continuer de fréquenter les lieux de culte en toute quiétude.

L’Etat togolais a donné le vert vers pour la réouverture des lieux de culte sur l’ensemble du territoire à partir du 03 décembre, mais à une condition, la présentation d’une preuve vaccinale ou d’un PCR négatif à l’entrée.

Cette mesure n’est pas du goût des leaders religieux et d’une partie de l’opinion. Depuis les critiques se multiplient.

David Ourna du parti UNIR fait une autre lecture de cette mesure prise par le gouvernement de Victoire Tomegah. Pour lui, se vacciner, c’est se protéger et protéger son prochain.

« Je soutiens entièrement les mesures prises par anticipation par le gouvernement en vue de limiter la propagation de la pandémie et permettre l’accès volontaire à l’unique protection qui existe de nos jours. Les résultats de la vaccination sont de plus en plus visibles et nous devons à tous les niveaux encourager nos concitoyens à se faire vacciner. Nous ne pouvons que saluer le sens de responsabilité des responsables religieux qui ont sollicité les services de vaccination afin que tous les fidèles qui fréquentent leurs d’églises soient vaccinés. C’est la bonne démarche. L’humanité doit exister pour que Dieu soit davantage loué. La sainte église fréquentée par des corps sains pourra mieux se porter. Se vacciner c’est aimer son prochain. Se vacciner c’est se protéger et protéger son prochain. Se vacciner c’est donc aimer Dieu. Chers frères et sœurs en Christ, allons nous faire vacciner. C’est à cette seule condition que nous pouvons continuer par fréquenter nos églises en toute quiétude » a t-il confié à notre rédaction.

Face à cette nouvelle condition, plusieurs leaders craignent que leurs fidèles brillent par leurs absences dans les lieux de culte à partir du 03 décembre.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *