Conseil de l’Entente/Les Ministres de la Sécurité et des Frontières dressés contre les « Fake news »

Les Ministres de la Sécurité et des Frontières du Conseil de l’Entente ont tenu ce vendredi 10 septembre 2021 dans la capitale ivoirienne leur première session extraordinaire de la réunion annuelle, sous la présidence du Général de Brigade Damehame Yark, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile de la République Togolaise. A cette assise, les Ministres ont souligné la diversité des cadres institutionnels et la nécessité pour les Etats membres, de disposer d’une législation spécifique à la desinformation sur les réseaux sociaux.

COMMUNIQUE FINAL DE LA PREMIERE SESSION EXTRAORDINAIRE DE LA
REUNION ANNUELLE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA SECURITE ET DES
FRONTIERES

  1. Les Ministres en charge de la Sécurité et des Frontières du Conseil de l’Entente ont tenu,
    le vendredi 11 septembre 2021 à Abidjan en République de Côte d’Ivoire, la première
    session extraordinaire de leur Réunion Annuelle, sous la présidence du Général de Brigade Damehame Yark, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile de la République Togolaise.
  2. Cette première session extraordinaire de la Réunion Annuelle a eu pour thème : « Mutualisation des moyens de lutte contre la désinformation sur les réseaux sociaux ». Elle a enregistré la participation des délégations des cinq (05) États
    membres du Conseil de l’Entente à savoir la République du Bénin, le Burkina Faso, la
    République de Côte d’Ivoire, la République du Niger et la République Togolaise.
  3. La Réunion Annuelle a examiné les points inscrits à l’ordre du jour et a abouti aux conclusions suivantes :
    Sur l’état des lieux de la problématique de la désinformation sur les réseaux
    sociaux
  4. Les Ministres en charge de la Sécurité et des Frontières du Conseil de l’Entente ont pris
    connaissance et approuvé les constats qui ont émergé des contextes nationaux relatifs à
    la désinformation sur les réseaux sociaux notamment l’expansion de fausses informations ou « fake news » qui deviennent de plus en plus un danger manifeste pour
    les sociétés tant au niveau de la sécurité que de la cohésion sociale ainsi que la complexité de la lutte contre ce phénomène.
  5. Ils ont noté que les contextes nationaux sont similaires et qu’aucun État membre
    n’échappe à cette vague de fausses informations qui sont abondamment utilisées et
    constituent une menace pour la paix sociale. Ils ont salué la diversité des mesures
    prises par les États pour lutter contre ce phénomène de désinformation.

Sur les moyens de lutte contre la désinformation sur les réseaux sociaux

  1. Les Ministres en charge de la Sécurité et des Frontières du Conseil de l’Entente ont noté
    avec satisfaction que tous les États membres ont pris en compte cette problématique de
    la désinformation sur les réseaux sociaux dans leur ordonnancement juridique pour
    réguler l’activité numérique et réprimer la cybercriminalité ainsi que la désinformation à
    travers l’espace cybernétique.
  2. Les Ministres ont souligné la diversité des cadres institutionnels et la nécessité pour
    les États membres, de disposer d’une législation spécifique à la désinformation sur les
    réseaux sociaux. Ils ont recommandé de porter cette dynamique à l’échelle communautaire à l’effet de disposer d’un cadre juridique harmonisé de lutte contre la
    désinformation sur les réseaux sociaux.
  3. Les Ministres en charge de la Sécurité et des Frontières du Conseil de l’Entente ont mis
    en exergue et salué la diversité des outils de lutte contre la désinformation sur les réseaux sociaux. Ils ont souligné la nécessité d’un partage d’expériences et de bonnes pratiques
    entre les États membres.
  4. Les Ministres ont salué la contribution remarquable de la Direction de l’Informatique et
    des Traces Technologiques (DITT) dans la lutte contre la cybercriminalité et la
    désinformation sur les réseaux sociaux en Côte d’Ivoire. Ils ont identifié cette expérience
    ivoirienne comme le modèle de référence pour les autres États membres.
  5. A l’issue des échanges, la Réunion Annuelle des Ministres en charge de la Sécurité et des Frontières, en sa première session extraordinaire du 11 septembre 2021, a adopté
    plusieurs recommandations à court et à moyen termes à l’endroit des États membres et
    du Conseil de l’Entente pour renforcer la lutte contre la cybercriminalité et la
    désinformation sur les réseaux sociaux. Les Ministres ont appelé les Etats membres à
    renforcer la coopération policière et judiciaire dans le cadre de cette lutte.
  6. Les Ministres ont témoigné leur reconnaissance et leur profonde gratitude à
    Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte
    d’Ivoire, au Gouvernement et au peuple ivoirien pour l’accueil chaleureux réservé aux
    délégations ainsi que les excellentes commodités mises à leur disposition pour leur
    séjour.
    Fait à Abidjan, le 11 septembre 2021.
    Le Président,
    Général de Brigade Damehame Yark
    Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile
    de la République Togolaise.
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *