Togo/CNAP: L’ANC rend publique sa liste des sujets de discussion

Depuis son retrait de la Concertation Nationale des Acteurs Politiques (CNAP), l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) essuie des critiques. Le parti de Fabre Jean-Pierre est sorti de son silence ce lundi. Pour l’ANC, les nombreux dialogues et discussions au Togo n’ont pas abouti ou leurs conclusions n’ont jamais été mises en œuvre. Le parti estime que le régime RPT/UNIR recherche par tous les moyens à conserver sa mainmise sur toutes les institutions de la République, surtout celles qui interviennent dans les processus électoraux. Devant les médias lundi, il a rendu publique la liste des sujets de discussion qu’il a proposée à ce cadre de dialogue.

Le parti de Fabre a décidé de se prononcer sur la CNAP et ses conclusions. Pour ce parti de l’opposition, l’organisation de consultations électorales au Togo doit nécessairement permettre de garantir au peuple togolais le libre choix de ses dirigeants à travers des élections libres et transparentes.

L’ex chef de file de l’opposition a fait savoir qu’en acceptant l’invitation à prendre part à la Concertation Nationale des Acteurs Politiques, son parti avait parfaitement conscience du manque de volonté du pouvoir de Lomé, uniquement préoccupé par son maintien, de faire les réformes politiques auxquelles aspirent les populations togolaises.

« L’ANC ne cesse de rappeler, chaque fois que l’occasion lui est donnée, que le règlement durable de la crise qui mine notre pays depuis de longues années passe par un assainissement en profondeur du cadre électoral et des institutions impliquées dans le processus électoraux » lit-on dans sa déclaration liminaire.

Fabre Jean-Pierre après avoir rappelé que son parti ne s’est pas retiré de la CNAP à la veille des travaux, a rendu public la liste des sujets de discussion que l’ANC avait proposé à la CNAP, afin que les populations togolaises puissent juger de leur pertinence.

Ainsi les préoccupations de l’ANC à la CNAP portaient sur :

-Un redécoupage électoral équitable pour les élections législatives,

-Un recensement électoral général, biométrique et intégral,

-Une vérification biométrique de l’identité du porteur de la carte d’électeur dans Lomé et Kara,

-Une authentification de la provenance du bulletin de vote par signatures,

-Une recomposition de la CENI.

Aussi le parti propose des mesures d’apaisement du climat politique, notamment par:

La libération des détenus politiques et le retour de tous les exilés politiques, la levée définitive des inculpations dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara, la délivrance des cartes consulaires aux Togolais de l’étranger, l’établissement de pièces d’état civil et la délivrance de cartes nationales d’identité aux citoyens, afin d’en finir lors de la constitution du fichier électoral, avec l’inscription par témoignage dont le pourcentage (75%) est inaceptable, la révision de la loi portant statut de l’opposition et la révision de la loi sur les manifestations.

L’objectif de cette publication, explique Fabre, est de permettre aux populations de juger de leur pertinence afin de vérifier, lorsque le gouvernement daignera rendre publiques ses propositions de réformes qualifiées d’avancées majeures.

Fabre s’est prononcé également sur d’autres sujets. Nous y reviendrons.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *