Togo/Réduction des risques de castastrophe: Le gouvernement veut jouer le rôle qui est le sien

Le Togo comme la plupart des pays au monde n’est pas épargné des risques de catastrophe et des risques liés aux changements qui mettent en mal les efforts de développement entrepris par l’Etat et ses partenaires. Conscient de cette réalité, par une requête du gouvernement, à travers l’Agence Nationale de la Protection Civile (ANPC), le Togo a sollicité le Partenariat Initiative de renforcement des capacités pour la réduction des risques de catastrophe, plus connu sous le nom de Partenariat CADRI a facilité le diagnostic des capacités nationales en réduction des risques de catastrophe. Ce mardi 22 juin 2021, une séance de partage d’expérience pour le renforcement des capacités et de validation du rapport de la mission CADRI au Togo se déroule à Lomé. L’idée est d’avancer sur les chantiers pouvant répondre aux défis identifiés.

Le Partenariat CADRI a mobilisé au Togo une équipe internationale pluridisciplinaire, composé d’une dizaine d’experts, sous la coordination de l’ANPC et en collaboration avec une vingtaine d’experts de l’administration togolaise et du Système des Nations Unies au Togo pour une mission allant du 25 novembre au 5 décembre 2019 afin d’accompagner le gouvernement dans le diagnostic des capacités en réduction des risques de catastrophe au Togo.

L’équipe CADRI a rencontré 94 structures étatiques et partenariat évoluant dans divers domaines d’activités notamment l’agriculture, la sécurité alimentaire, la santé, les infrastructures, l’aménagement du territoire, le genre et l’inclusion sociale.

Ce mardi, les acteurs se sont réunis pour une séance de travail sur le rapport CADRI, assorti des recommandations, objet de validation, un acte qui traduit une réelle volonté politique à renforcer la résilience des populations togolaises, en réduisant les répercussions négatives des catastrophes.

« Le Partenariat CADRI a accompagné l’Etat du Togo pour réaliser le diagnostic de facilité nationale en matière de risques de catastrophe. Pour analyser les forces, les défis, les lacunes dans le domaine de la réduction des risques de catastrophe au Togo, cette mission a travaillé. Aujourd’hui, l’heure est de présenter ce rapport et partager les actions prioritaires qui découlent de ce rapport. Les travaux vont sortir les différentes déclinaisons de la mission CADRI » a indiqué Mody Diop, Chef de mission CADRI.

Il s’agit de s’accorder sur la fiabilité et la cohérence du contenu de ce document avant de le rendre disponible pour les besoins des différents acteurs intervenant dans la gestion des risques de catastrophe.

Au demeurant, les 23 et 24 juin 2021, le Partenariat CADRI mobilisera cinq experts des bureaux régionaux de la FAO, d’OCHA et de l’OIM pour animer deux jours de renforcement de capacités en réduction des risques de catastrophe, à l’endroit des experts de l’ANPC.

Pour information, le Partenariat CADRI est créé en 2007. Il réunit actuellement une vingtaine d’organisations onusiennes et non-onusiennes œuvrant pour l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD). Le Partenariat CADRI mobilise des compétences diverses et variées pour offrir aux pays qui le demandent, des services de développement des capacités afin de soutenir leurs efforts dans la réduction des risques de catastrophe et des risques liés aux changements climatiques.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *