Togo/Covid-19, vie chère, hausse des prix de l’essence: Les Togolais entre le marteau et l’enclume

Depuis maintenant quelques jours, les Togolais ne cessent de se plaindre par rapport à la vie chère au Togo. Rien à dire, la vie est très chère ces derniers jours dans notre pays. Baisse des revenus, hausse des prix des produits de base. Les citoyens ont vu leur pouvoir d’achat se réduire comme peau de chagrin. Un casse-tête pour tous. Conséquence d’une crise sanitaire qui a réduit la mobilité des Hommes et impacté négativement l’économie du pays. A cette croix, depuis hier jeudi vient s’ajouter une hausse des prix de l’essence, annonce faite par un communiqué du gouvernement rendu public. Mais que se passe t-il?

C’est la détresse sociale au Togo. Pendant que les Togolais constatent la valse des étiquettes de la vie chère ces dernières semaines et espèrent que le gouvernement Victoire Tomegah-Dogbè trouverait une solution adéquate face à cette situation, grande fut la surprise depuis l’après-midi de jeudi dès suite de l’annonce de la hausse du prix du carburant dans le pays.

Ce jeudi 10 juin, au environ de 18 heures, c’est une marrée d’automobiliste qui a pris d’assaut les stations d’essence dans la capitale. La raison est toute simple. Les prix de l’essence connaîtront une hausse selon une note du gouvernement.

Vie chère, insécurité alimentaire en plus de la psychose générale due à la pandémie du coronavirus, c’est un traumatisme au Togo.

Contre toute attente, pendant que le panier de la ménagère pèse trop sur les populations, on apprend qu’à compter de ce vendredi 11 juin, les prix du carburant connaîtront une hausse. Les Togolais seront dans une phase de hausse des prix du pétrole, indique un communiqué du gouvernement.

Selon cette note, voici les nouveaux prix:

Super plomb 505

Pétrole lampant 400

Gaz oil 520

Mélange 2 temps 606

Gaz butane 12,5 kg 6500

Gaz butane 3 120

L’essence augmente pendant que riz, huiles végétales, lait, farine, maïs, tomates, pâtes alimentaires, etc sont très chères dans le pays. Les Togolais sont entre le marteau et l’enclume.

A cette allure, c’est la misère qui risque de plomber la majorité des citoyens. Pas étonnant de voir la vie chère s’accentuer d’avantage avec ces prix du carburant revus à la hausse.

Les réactions de l’association togolaise des consommateurs (ATC) et de la Ligue des Consommateurs Togolais sont très attendues.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *