Togo/Journée nationale de l’arbre: Acte 2 de l’opération « Un journaliste, un arbre », le Ministre Akodah Ayewouadan enchanté

Le Togo a besoin d’accroître sa forêt, c’est une évidence. Cette volonté a stimulé le gouvernement togolais a apporté des innovations à la journée de l’arbre de cette année 2021. La presse s’interdit d’être en marge de ce nouvel élan dont l’objectif est de rendre le pays vert à l’horizon 2030. Ce mardi 1er juin 2021, la section togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF-Togo) a réuni plusieurs journalistes autour de la 2ème édition de l’opération « un journaliste, un arbre ». Cet acte symbolique de mise en terre de plants a vu la présence du Ministre de la communication et des médias, Akodah Ayewouadan, de son Directeur de Cabinet, Franck Missité et du Maire de la Commune du Golfe 3, Kamal Adjayi.

Pour cet acte 2 de l’opération « un journaliste, un arbre », c’est la Commune du Golfe 3 qui a été à l’honneur. Les journalistes ont mis en terre des centaines de plants afin de contribuer à reboiser le long des rails d’Adéwui qui conduit à la maison de la presse. Environ 300 plants Khaya Senegalensis étymologiquement appelés « Moaguen » ont été mis en terre en face de la maire de la Commune du Maire Kamal Adjayi. Une initiative qui a enchanté le Ministre Akodah.

« Une telle initiative ne peut qu’être que saluée dans la mesure où elle concorde véritablement avec l’engagement qui est celui de l’Etat togolais désormais de faire de notre pays, un pays forestier » s’est-il réjoui

Lorsqu’on invite les uns et les autres à planter les arbres, on est dans une démarche qui sauvegarde notre environnement et notre vie. Planter un arbre et veiller sur lui pour qu’il puisse grandir et servir de pourvoyeur d’oxygène, pour les journalistes, c’est un acte de vie.

« Les journalistes veulent répondre à la patrie qui demande que chaque 1er juin soit la fête nationale de l’arbre. Voilà la raison de l’initiative un journaliste, un arbre. De plus en plus, la planète terre se réchauffe. Au niveau des journalistes qui ressassent tout le temps des informations sur le réchauffement climatique, il est important de passer aussi à l’action. On a de moins en moins de pluie aujourd’hui, c’est parce qu’on a plus d’arbres. Les journalistes en parlent, il faut montrer aussi l’exemple en reboisant. Cet acte 2 se tient devant la mairie du Golfe 3 à qui nous disons merci pour la logistique mise à notre disposition. On fera le bilan de ce que ces arbres deviendront parce que c’est un apport pour l’humanité. Nous ferons aussi le lobbying auprès de la mairie pour que quand ces arbres grandiront, on l’appelle cet espace, la place des journalistes parce que la maison de la presse n’est pas loin » a confié Loïc Lawson, Président de l’UPF-Togo.

A la mairie du Golfe 3, l’année dernière, c’est 1000 plants en terre, 694 plants qui continuent de grandir.

« Nous avons l’avantage que les 300 plants mis en terre par les journalistes soient à proximité de la mairie. Notre service technique et la brigade de veille environnementale veilleront à ce que les arbres soient entretenus, tout le long de l’année » a promi Kamal Adjayi, Maire de la Commune du Golfe 3.

Le reboisement est désormais activé au Togo par la campagne du gouvernement lancé ce mardi à laquelle adhèrent tous les acteurs du pays.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *