Togo/ L’ONG JVE déterminée à lutter pour une planète habitable par tous

Ce mardi 18 mai 2021, se tenait l’Assemblée générale annuelle des actionnaires de Shell à La Haye aux Pays-Bas, occasion pour l’entreprise de renouveller ses engagements envers la neutralité carbone. Un devoir auquel les Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE) du Togo accordent du doute, car pour eux, les plans de neutralité carbone des grands pollueurs ne sont que des mensonges et une mascarade écologique. Afin de se faire entendre, les membres de cette ONG ont fait une descente dans la zone portuaire ce mardi, pancartes en main pour réclamer la mise en œuvre immédiate de réelles solutions par les personnes qui se trouvent aux avant-postes de la lutte contre le changement climatique afin de garantir une planète habitable pour tous.

« L’Afrique défend ses droits. Il est temps de dire non aux fausses initiatives de neutralité et de #Faire payer les grands pollueurs », « Les grands pollueurs et leurs plans de #neutralité carbone sont le problème. Les populations ont la solution. Il est temps de #faire payer les grands pollueurs », « Faisons payer les grands pollueurs« , ce sont là quelques phrases qu’on pouvait lire sur les pancartes des manifestants réunis sur le pont de l’usine de Cimtogo dans le but de faire passer leurs messages aux actionnaires de Shell et au monde entier.

Pour ce réseau de lutte pour le climat, comme pour toutes les communautés du monde, il est temps de faire payer les grands pollueurs.

« Notre sortie est de rappeler à toutes ces entreprises qui continuent de polluer l’environnement d’honorer leurs engagements vis-à-vis de la neutralité carbone. Notre message aujourd’hui est simple. Que les pollueurs paient pour les dégards qui causent en dégradant l’environnement. Etant donné qu’une grande Assemblée générale annuelle des actionnaires de Shell se tient aujourd’hui à la Haye aux Pays-Bas, nous avions profité de cette journée pour se faire entendre. Nous réclamons la mise immédiate des solutions réelles afin de garantir une planète habitable pour tous » a laissé entendre Adama Levi Marc, président de la branche locale JVE Lomé 5.

Par cette sortie dans la zone portuaire de Lomé, il s’agit pour la JVE d’exiger que les initiatives populaires d’Afrique et du monde de neutralité carbone des grands pollueurs cessent d’être des mensonges et une mascarade écologique. Pour ces défenseurs de la protection du climat, ces mesures insuffisantes et tardives proviennent de sociétés comme Shell qui ont sciemment alimenté la crise climatique et se sont déresponsabilisées des atteintes portées aux droits des êtres humains, à l’instar des ravages causés dans le delta du Niger depuis des décennies. La JVE estime que ces plans industriels, comme les programmes de neutralité carbone, ne comprennent aucune mesure en faveur des populations d’Afrique et du monde entier qui subissent de plein fouet les effets actuels du changement climatique.

L’ONG entend continuer sa lutte contre le dérèglement climatique dont l’unique cause est la pollution de l’environnement par les grands pollueurs du monde.

Pour information, JVE (Jeunes Volontaires pour l’Environnement ) est une ONG créée le 23 novembre 2001. Elle dispose de 40 branches locales au Togo.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *