Togo/Siège du parti le NID encerclé par les forces de l’ordre: DOSSEH- Anyron Sassouvi Kodjo raconte le récit

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’est vu empêcher de mener une activité ce samedi 24 avril par les forces de l’ordre à Vogan. Le siège du parti politique le NID de Vogan a été encerclé déjà le matin par les corps habillés dans le but de faire avorter une conférence de presse prévue par la DMK avec les journalistes. Contacté par notre rédaction, Gabriel DOSSEH- Anyron Sassouvi Kodjo, Président du parti le NID nous raconte le récit.

La préfecture de Vo a fait montre d’une scène orchestrée par les forces de l’ordre ce samedi 24 avril 2021. Le siège du parti le NID de Vogan a reçu la visite des corps habillés dans la matinée afin d’empêcher la DMK de rencontrer la presse et transmettre son message à l’opinion. Selon les propos de DOSSEH- Anyron Sassouvi Kodjo , Président du parti le NID, cet ordre viendrait du Préfet du Vo.

« Notre siège a été encerclé par les forces de l’ordre, la gendarmerie de Vogan, et même un détachement venu d’Aného en plus de la police de la ville de Vogan. Tout ceci parce que la DMK veut faire une conférence de presse et que le Préfet du Vo a demandé à ce que cette activité n’ait pas lieu et que nous n’avions pas demandé l’autorisation. Nous leur avons expliqué que nous sommes dans un régime d’information et qu’on ne doit pas demander une autorisation d’autant plus que c’est au siège d’un parti politique, ce n’est pas une manifestation sur la place publique. Nous estimons qu’on pouvait recevoir les journalistes et parler sans qu’on ait à aviser le Préfet. Finalement, la conférence de presse ne s’est pas déroulée » a t-il regretté.

La DMK n’a pu faire son activité dans le Vo, les forces de l’ordre ayant bouclées toute la zone. DOSSEH- Anyron Sassouvi Kodjo a fait savoir qu’en réalité, ce n’est pas au Préfet du Vo d’interdire cette manifestation parce que ce n’est pas à lui que la DMK devrait demander une autorisation.

« Ce n’est pas le Préfet qu’on doit aviser. C’est plutôt le Maire de la ville de Vogan. On n’a pas compris pourquoi le Préfet a donné l’ordre de nous empêcher de faire notre activité. La DMK a été simplement privée de parler aux populations de Vogan par cette descente des forces de l’ordre à notre siège » s’est-il indigné.

Depuis quelques jours, des rumeurs circulent sur un malaise interne à la DMK entre les leaders de ce regroupement. Depuis, Fulbert Attiso et les siens ne se sont pas ouvertement prononcés sur ces petites querelles qui seraient en train d’enfoncer le projet de Mgr Monseigneur Kpodzro avant qu’on entende parler de la DMK à Vogan. Les jours à venir nous édifieront plus sur ce feuilleton qui seraient en cours entre ces leaders politiques.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *