Togo/RGPH5: Le Gouvernement et l’UNFPA mobilisent les partenaires autour du projet

Le Togo se prépare pour le 5ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH5) durant la période 2021-2025. C’est dans ce cadre que le Gouvernement et l’UNFPA, Chef de file des Partenaires Techniques et Financiers, ont organisé une 2éme table ronde ce jeudi 15 avril, en vue de lever des fonds pour le financement du gap nécessaire pour les activités de cet important projet.

Après le 4ème recensement général de la population et de l’habitat (RGPH4), réalisé en 2010, le Togo s’est engagé à réaliser son 5ème RGPH en 2021.

Cette activité se réalisera avec la spécificité de l’utilisation des technologies d’information et de Communication (TIC). Elle se tient dans le contexte marqué par la mise en oeuvre des agendas nationaux et internationaux notamment le Plan national de développement (PND) assorti de la feuille de route stratégique du nouveau quinquennat (2020-2025), l’agenda 2063 de l’Union Africaine et les objectifs du développement durable (ODD).

« L’importance du Recensement Général de la Population et de l’Habitat n’est plus à démontrer. En effet, qu’il s’agisse de l’Agenda mondial de développement 2030, du Programme d’Actions de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD+25) ou encore de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, tous mettent une pression sans précédent sur les systèmes statistiques nationaux par une forte demande de données désagrégées dont une grande majorité ne peut être générée que par le biais des Recensements généraux de la population et de l’habitat. L’UNFPA par ma voix, se félicite de la volonté politique confirmée et de la détermination des Autorités togolaises de se donner les moyens de répondre efficacement à ces besoins de données socio-économiques et démographiques en lançant son 5ème Recensement Général de la Population et de l’Habitat après celui conduit en 2010, se conformant ainsi à la périodicité décennale des recensements recommandée par les Nations Unies » a indiqué Josiane Yaguibou, Représentante Résidente de l’UNFPA-Togo.

Ce 5ème recensement est une bonne chose pour le Togo. Sa stratégie de plaidoyer et de mobilisation mise en place a permis de mobiliser 64% des ressources, soit 3,6 milliards de francs CFA. Le gouvernement togolais y a contribué avec 2 milliards, a annoncé Madame Ablamba-Jhonson, Ministre, Secrétaire général de la Présidence.

« Ce recensement de la population et de l’habitat peut-on le dire, vient à point nommé. En effet, le gouvernement a adopté la feuille de route pour la période 2020-2025 en lien avec le Plan National de Développement (PND) et la Déclaration de Politique Générale du Premier Ministre. Cette feuille de route comporte des priorités d’action de développement sur les cinq prochaines années. Elle vise à faire du Togo, un Pays de cohésion et de paix, et une Nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable. Cette vision nationale est articulée en trois axes stratégiques à savoir : (Axe 1) Renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et consolider la paix ; (Axe 2) Dynamiser la création d’emplois en s’appuyant sur les forces de l’économie ; et (Axe 3) Moderniser le pays et renforcer ses structures. Cet agenda gouvernemental se décline en dix (10) grandes ambitions autour de quarante-deux (42) projets et réformes prioritaires.
C’est dire donc que les résultats de ce recensement revêtent une importance capitale pour la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale »
a t-elle rappelé.

Le budget global de l’opération est de huit milliards six cent quatre-vingt-dix-millions cinq cent vingt mille deux cents (8 698 520 200) FCFA.
Il faut noter que la stratégie de plaidoyer et de mobilisation mise en place, a permis de mobiliser sept (07) milliards de FCFA soit 80% du coût global du RGPH5 dont trois (03) milliards annoncés au cours de la table ronde de jeudi.

Ont pris part à cette table ronde pour la levée des fonds, la Représentante Résidente de l’UFNPA-Togo, Mme la Secrétaire générale de la Présidente, le Représentant de la CBM, le Chef du bureau de l’OIM au Togo et le Représentant de l’ONU Sida, le Représentant de la FAO.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *