Togo/Acquittement définitif de Laurent Gbagbo: L’euphorie est grande à la CDPA

Dieu que ce fut difficile et long ce procès de l’ancien Président Ivoirien, Laurent Gbagbo et de son ancien ministre de la jeunesse, Charle Blé Goudé. Depuis le 30 mars dernier, le grand nationaliste de l’Afrique et Charle Blé Goudé ont été définitivement acquittés. Une nouvelle saluée par le parti de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA). Ce mardi 13 avril, le parti dirigé par Kafui Brigitte Adjamagbo-Johnson a témoigné son affection et sa joie à la branche togolaise du parti frère, le Front Populaire Ivoirien (FPI), avec lequel il partage la même obédience politique basée sur le socialisme. C’était en présence d’une délégation du FPI conduite par son représentant, Mr N’guessan Jean Milas.

Après un procès qui a duré 10 bonnes années, l’innocence de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé, deux personnalités emblématiques de l’histoire politique récente du continent africain ont été définitivement acquittés. L’euphorie est grande à la CDPA. Cette joie a été célébrée par le parti à son nouveau siège.

Membres du comité directeur du parti, conseillers municipaux, responsables fédéraux et quelques militants ont répondu à l’appel de leur Secrétaire général afin de manifester leur affection au Front Populaire Ivoirien.

« C’est une grande relation d’amitié entre la CDPA et le FPI. Une relation qui date de plusieurs années et qui est fondée sur le fait que nous partageons beaucoup de valeurs. Nous sommes des partis socialistes. Le FPI a le même parcourt à peu près comme la CDPA. C’est un parti né dans la clandestinée comme la CDPA dont l’objectif est d’instaurer la démocratie en Côte d’Ivoire. Le président Laurent Gbagbo et notre ancien Sécrétaire général Gnininvi ont toujours gardé de bonnes relations. C’est moi qui représentais la CDPA à l’investiture pour l’élection par laquelle le scandale est arrivé en Côté d’Ivoire. C’est pour nous une immense joie de célébrer aujourd’hui avec nos amis du FPI la libération du Président Gbagbo qui arrive à un moment difficile de la lutte du peuple togolais pour l’alternance et arrive à point nommé pour nous dire tenez bon, gardez courage, perseverez ! Nous ne pouvons plus continuer à lutter de manière isolée. Nous devons aller vers la jonction de nos forces si nous voulons avoir la démocratie dans nos pays. Quand j’ai été arrêté, on m’a toujours demandé pourquoi je disais qu’il faut régionaliser la lutte. Qu’est-ce que cela veut dire? J’ai expliqué dix mille fois et on a fini par me dire est-ce que vous ne voulez pas exporter ce qui se fait ailleurs comme ces mouvements qu’il y a eu en Côte d’Ivoire et en Guinée ? Ne nous trompons pas. L’adversaire voir clair. Il sait très bien que le jour où les pays africains vont se mettre ensemble, cela va profondément changer la donne pour l’indépendance de ce continent. Je tiens à féliciter le président Gbagbo d’avoir tenu bon. Il est un exemple pour nous que nous continuerons à suivre. Nous avons le devoir de libérer nos pays. Nous devons arriver à installer de véritables démocraties en Afrique parce que l’Afrique ne peut pas se développer sans la démocratie comme l’a toujours dit Mr Gbagbo, nous sommes en parfaite harmonie pour la délivrance de l’Afrique » a confié Kafui Brigitte Adjamagbo-Johnson, Secrétaire général de la CDPA.

Il faut dire que le soutien de la CDPA au FPI a été sans faille lors des moments mouvementés qu’a connu le Président Laurent Gbagbo, reconnaît Mr N’guessan Milas.

« Le Secrétaire général Gnininvi était en contact permanent avec le Président Laurent Gbagbo pendant les heures chaudes de la crise de 2011. Ce soutien a perduré pendant toute la période où Mr Gbagbo était à la CPI. C’est la raison pour laquelle quand le Président Gbagbo a été libéré, nous avons adressé un courrier à la CDPA en son nom et au nom du FPI pour remercier le parti pour le soutien. En retour la Secrétaire générale nous a invité à cette rencontre de joie et d’amitié pour célébrer l’acquittement du Président Gbagbo et aussi profiter de l’occasion pour présenter une communication sur le parcours politique de Laurent Gbagbo et la lutte du peuple ivoirien pour sa libération » a indiqué N’guessan Jean Milas, représentant du FPI au Togo.

Six points ont animé la communication sur le parcours politique de Laurent Gbagbo à cette célébration. Il s’agit notamment de qui est Laurent Gbagbo, le parcours politique de l’homme, de la naissance de sa conscience politique à l’accession au pouvoir en passant par le multipartisme. Le troisième point a porté sur son cheminement du l’FPI au pouvoir et son programme de gouvernement jusqu’aux événements d’avril 2011. La déformation à la CPI, l’arrestation à la déportation à la CPI a été le 4ème point et au 5ème point, la lutte pour la libération jusqu’à l’acquittement définitif.

Le retour de l’ancien président Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire se prépare dans la sérénité, a rassuré Mr N’guessan.

Un comité d’accueil a été mis en place par le FPI pour ce retour historique.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *