Olympafrica/Le Teqball lancé au Togo

Dans le cadre de la réunion du réseau des directeurs des centres Olympafrica, les acteurs sportifs de cette ONG ont décidé de donner vie à une nouvelle discipline au Togo. Il s’agit du Teqball. Des experts de ce sport présents dans nos murs ont levé le voile sur la discipline dans l’après-midi de ce mardi 6 avril. Allons à la découverte du Teqball.

Le Teqball est une discipline qui a vu le jour en Hongrie par un certain nombre d’anciens footballeurs. Il faut dire que le Teqball est un jeu qui se joue à trois niveaux:

Le premier niveau, c’est d’abord l’individuel, ensuite le deux contre deux et également le mixte.

« La discipline se joue avec une table de part et d’autre en deux équipes. Le but est de jouer en trois touches maximum et retourner le ballon vers le camp de son adversaire comme au volleyball. Si le geste n’est pas réussi, ça fait un point pour l’adversaire. Le Teqball nécessite un acquis en football et de la technique sur tout ce qui concerne le jonglage. La spécificité est de s’interdire de toucher le ballon successivement avec la même partie du corps. Il s’agit de ramener le ballon avec la tête sur la partie adverse de la table et ensuite, l’autre renvoie le ballon après ses touches. Ensuite, je peux jouer du genoux, du pied et de l’épaule, mais je n’ai pas le droit d’amortir le ballon pour une première touche et deuxième touche du genou de façon consécutive. Il me faut changer de partie pour que le jeu soit valable. Chacun a droit à 4 services et envoi le ballon à l’adversaire et ainsi de suite. Le Teqball se fait en terme de point marqué comme au Ténis. Il faut aller jusqu’à 12 points pour gagner un set. Le jeu peut durer une heure de temps si les adversaires sont coriaces. Le Teqball est pratiqué par tout le monde, mais aussi les personnes en situation de handicap. Il est un style qui n’oblige pas les pratiquants à courir partout sur le terrain » a expliqué Anzaria Daniel, directeur du centre Olympafrica de la Côte d’Ivoire.

Le public a eu droit à quelques démonstrations sur le terrain synthétique du centre Olympafrica de Lomé en présence des directeurs des centres Olympismes du réseau et du président du CNOT-Togo.

« Le Teqball vient d’être lancé au Togo. Nous avons reçu deux experts qui sont là pour transmettre les bases de cette discipline à nos joueurs. Le CNOT-Togo va se tenir au côté de cette nouvelle discipline pour la faire connaître et développer au maximum. Si tout se passe bien, la discipline sera programmée aux jeux 2028. C’est un défi pour nous d’introduire cette discipline et la faire développer pour répondre à ce rendez-vous » a indiqué Akpaki Deladen, président du CNOT-Togo.

Pour information, le centre Olympafrica de Lomé reste une référence en Afrique de l’Ouest. Ce centre est retenu pour la pratique du football net en ce qui concerne six pays qui viennent régulièrement pour ce sport à cause de son terrain synthétique destiné à la pratique de ce sport.

« Nous avons l’un des meilleurs centres en Afrique de l’Ouest ce qui a motivé le travail de qualité qui se fait au CNOT-Togo et qui a motivé que nous avons pu hériter tout récemment d’un second centre. Nous allons continuer le travail dans ce sens » a conclu Akpaki Deladen

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *