Togo/Interdiction des sociétés de maketing de réseau et de trading: L’ATC salue le courage du Ministre Sani Yaya

Marketing de réseau, e-commerce, trading, placement d’argent, transactions de crypto monnaie, courtage, Tout ça commençaient à créer un véritable souci à l’opinion et aux pouvoirs publics. Le ministre de l’économie et des finances du Togo, Sani Yaya a siflé la fin de la récréation la semaine dernière via un communiqué demandant d’une part un arrêt des activités de toutes ces sociétés et un remboursement des capitaux aux adhérents d’autres part. Une décision que salue l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC).

Communiqué de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) relatif à la cessation des activités des sociétés de trading, et autres demandée par le Ministre de l’Economie et des Finances

L’Association togolaise des Consommateurs (ATC) a appris l’invitation du ministre de l’économie et des finances faite aux promoteurs véreux des structures spécialisées dans des activités de collecte de fonds du public, et d’octroi de crédit ou de proposition de services financiers en ligne et d’e-commerce, du marketing de réseau, des transactions de crypto monnaie, de courtage, de conseils en investissements boursiers, de trading et des produits de placement, de cesser immédiatement leurs acticités irrégulières, sous peine des sanctions prévues par la loi.
L’ATC prend acte de cette décision du ministre et exprime sa satisfaction quant à cette énième mise en garde adressée à ces structures véreuses qui font miroiter des gains mirobolants aux populations allant jusqu’à 300% de leurs mises.
L’ATC exhorte le ministre de l’économie et des finances à aller plus loin que des invitations et des mises en demeures et à procéder à la fermeture pure et simple de ces entreprises ou sociétés dès lors que celles-ci opèrent dans l’illégalité totale.
L’ATC rappelle qu’elle a été de tout temps du combat contre ces structures qui mettent en péril les avoirs placés des populations en surfant sur les difficultés ambiantes de l’heure et de la cupidité de certains.
Dans un passé pas si lointain, l’ATC a saisi les autorités compétentes sur la situation des clients d’une autre structure (ESMC) qui avait demandé un moratoire de 6 mois pour se refaire une santé financière afin de satisfaire ceux qui lui ont fait confiance. Jusqu’alors, on n’en entend plus parler mettant les populations dans un désarroi total.
L’ATC suit avec intérêt cette affaire et demande au ministre de l’économie et des finances de maintenir la pression sur ces structures en vue du remboursement intégral des sommes dues à leur client.
L’ATC joint sa voix à celle du ministre de l’économie et des finances pour appeler les populations à observer une très grande prudence et de la vigilance face à ces cas d’escroquerie grandissants et lui demande de n’entrer en relation d’affaires qu’avec des acteurs légalement autorisés en la matière.

                                                                                                                         L’ATC
                                        L’ATC ? pour la qualité de la Vie
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *