Togo/TVM et nouveaux tarifs des péages: L’ATC demande la suspension de ces mesures

Les nouveaux tarifs entrés en vigueur aux péages continuent de faire grincer les dents au Togo. A cela s’ajoute la Taxe sur les Véhicules à Moteur (TVM). Cette situation n’est pas non plus du goût de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC). L’ association trouve les réajustements des tarifs des péages et les TVM injustifiés et inopportuns. Pour les consommateurs et l’opinion, le gouvernement persiste dans l’option de l’injustice sociale par ces taxes au lieu de lutter contre la pauvreté. L’ATC demande la suspension de ces mesures simplement.

Communique de l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) relatif au payement de la TVM et à la hausse du prix des frais de passage aux postes de péage
20 mars 2021

C’est avec stupéfaction et regret que l’Association togolaise des consommateurs (ATC) a appris l’entrée en vigueur du payement de la Taxe sur les véhicules à moteur (TVM) depuis le 15 mars 2021 et des nouveaux prix du passage aux postes des péages du pays le 18 mars 2021. Dans ce dernier cas, non seulement il y a de nouvelles catégories, mais aussi une hausse exponentielle de 80 à plus de 100% pour les catégories anciennes.
En cette période de crise sanitaire où la vie chère est le lot quotidien des consommateurs Togolais, l’ATC ne comprend pas l’opportunité de la mise en œuvre de ces décisions qui ne font que rajouter à la misère des populations. Sur les hausses des prix de péages, l’ATC rappelle à l’opinion nationale et internationale que depuis 2016, elle avait mené des combats pour qu’elles ne surviennent pas ou si elles doivent intervenir, qu’elles soient de moindre taux afin que les usagers de la route puissent les payer aisément.
En 2017, le gouvernement a initié un cadre de réflexion et d’échange sur le sujet avec plusieurs représentants des secteurs concernés., dont les syndicats des transporteurs. Les organisations de consommateurs dont l’ATC qui prenaient part à ces travaux avaient affirmer leurs préoccupations sur les conséquences de l’augmentation des frais de péage et leurs répercussions sur la vie des populations et surtout de la flambée des prix des produits de consommation. L’ATC a insisté sur le faible pouvoir d’achat des consommateurs qui ne pourraient supporter cette hausse de prix.
Aussi, des démarches ont été menées à l’endroit des différentes autorités et responsables impliqués sur cette question pour faire valoir le point de vue des consommateurs. Une mission en Ethiopie, a été même organisée par la SAFER avec une délégation comprenant les officiels du ministère des transports, des syndicats des transporteurs et des associations des consommateurs. Elle l’est encore plus aujourd’hui avec les conséquences économiques et financières de la crise sanitaire qui frappe de plein fouet les ménages. Il en est de même pour l’introduction de la TV M. Ces différentes taxes ne font qu’éroder le pouvoir d’achat déjà fragile des consommateurs qui ne savent plus à quels saints se vouer.
Au regard de tous les constats faits et des conséquences sur le panier de la ménagère, l’ATC demande au gouvernement :
• La suspension de l’application des nouveaux tarifs aux péages et les frais liés à la TV M ;
• Une table ronde de tous les partenaires sociaux à un dialogue social à ces sujets ; la reprise des travaux de la Commission Nationale sur la Vie chère afin d’approfondir les réflexions sur la nécessité et l’opportunité de l’augmentation des prix des produits de consommation et des services au Togo ;
• L’installation et l’effectivité de la Commission Economique Social (CES) pour qu’elle se penche avec efficacité sur les décisions du gouvernement pouvant impacter la vie des populations sur le plan social et économique.

                            Fait à Lomé, le 20 mars 2021 
                            L’ATC   
                              L’ATC, pour la qualité de la Vie
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *