Togo/ 3,34 millions acteurs de l’économie informelle bénéficieront d’une sécurité sociale

Le Gouvernement togolais s’emploie constamment avec l’appui des partenaires techniques et financiers, à bâtir une nouvelle forme de protection sociale susceptible d’assurer à terme à tous les ménages, les conditions idoines d’une vie décente et d’une sécurité matérielle suffisante permettant de faire face aux vulnérabilités et fragilités. C’est dans cet élan que ce jeudi 25 février, le Gouvernement a lancé officiellement le projet d’appui à l’extension de la sécurité sociale en faveur des acteurs de l’économie informelle, soit une très frange de la population togolaise.

Le projet d’appui sociale au Togo est mis en oeuvre par le Bureau International du Travail avec le soutien financier de l’Union européenne. Il contribuera donc à une réduction sensible du déficit de couverture de sécurité sociale.

Il faut souligner que ce projet s’inscrit dans le cadre des nombreuses actions, mesures et réformes structurantes en cours de consolidation par le gouvernement en conformité avec les objectifs et priorités du Plan national de développement (PND) et de la feuille de route du Gouvernement 2020-2025.

« L’objectif de ces actions, mesures et réformes est d’assurer à chaque togolais, la garantie d’accés aux mécanismes de protection sociale les plus appropriés. La mise en place de divers autres projets et programmes de gratuité au profit des personnes les plus vulnérables, s’inscrivent dans cette volonté réaffirmée du Chef de l’Etat d’offir de manière progressive, maitrisée et pérenne, une couverture maladie à tous les citoyens de notre pays. Il en a ainsi, entre autre, du programme School-Assur au profit des écoliers et éléves, de nouveau code de travail qui instaure des mécanismes innovants de protection sociale des travailleurs du secteur privé, notamment par l’assurance obligatoire, la réforme en cours du système d’assurance maladie fondée sur les principes de solidarité nationale, d’équité, de mutualisation des risques, de responsabilité individuelle et collective et du projet de mise en place d’un régistre social unique » a indiqué Gilbert Bawara, Ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social.

Environ 3,34 millions de travailleurs de l’économie informelle dont 52,7% de femmes sont les bénéficiaires de cette extension de la sécurité sociale.

Faut-il préciser que le projet d’appui à l’extension de la sécurité sociale au Togo est le fruit des réflexions au plus haut niveau qui ont proposé une approche progressive et incitative. Il est ressorti donc après études des caractéristiques que seules les prestations de maladies et de pression veillesse sont les plus demandées.

« Les études ont permis de doter la CNSS d’une cartographie des organisations exerçants dans l’économie formelle, ce qui a servi à mieux connaître cette cible et à connaître leur pouvoir contributif. C’est ce travail qui a permis à la CNSS de concevoir un projet de couverture du risque vieillesse pour tous » a précisé Ingride Awadé, Directeur général de la CNSS.

A terme, le projet ambitionne dans un délai, le développement d’une base de données nécessaire pour la détermination des paramètres techniques et financiers permettant l’élaboration de produits de sécurité sociale convenables et accessibles aux travailleurs de l’économie informelle, le renforcement du système d’information et l’adaptation de l’architecture institutionnelle facilitant l’immatriculation de ces travailleurs ainsi que l’acheminement des prestations et le renforcement des capacités des services techniques publics, des institutions de la sécurité sociale, des partenaires sociaux ainsi que des organisations représentatives de l’économie informelle pour faciliter le consensus autour des options d’extension de la sécurité sociale qui, tout en garantissant l’adéquation et l’accessibilité des prestations, assurent la viabilité et le développement du régime général de sécurité sociale.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *