Togo/Ancrage de la culture démocratique en Afrique: L’association « Le Rameau de Jesse » pose le débat

L’un des piliers de l’Afrique est les jeunes, dit-on souvent. Deux milliards quatre cent millions de jeunes dans le monde dont la moitié en Afrique, feront bouger le monde en 2050. Mais l’interrogation qui se pose est de savoir si les jeunes pourront relever ce défi ? Comment les jeunes voient l’avenir ? L’association « le Rameau de Jesse » a posé le débat ce samedi 20 février lors de la conférence « 2050, un milliard de jeunes africains pour changer le monde » avec la participation de plusieurs jeunes venus de divers horizons.

Il faut constater que les populations sont à la quête du changement depuis les années 1990. Très manifestement, certains observateurs estiment que ce n’est pas avec les élections qu’elles trouveront ce changement. Pour l’association « Le Rameau de Jesse », c’est parce que ces populations n’ont pas idée de ce qu’est la démocratie, Ils ne connaissent pas leurs droits et devoirs et donc non pas les réflexes du citoyen dans la société démocratique. L’association a pris sur elle pendant une année de réfléchir sur cet encrage de la démocratie et de sa culture. La jeunesse étant associée à l’espoir, elle a senti le besoin d’organiser cette conférence pour échanger avec elle et l’imprégner de ce défi pour l’Afrique, celui du changement.

« On a fait une enquête qui a été présenté à cette conférence. Elle porte sur comment les jeunes eux-mêmes voient leur avenir ? Il faut dire que les jeunes sont très négatifs sur la façon dont ils voient l’avenir. Lorsqu’on se sent sans avenir, on ne s’engage pas pour le réaliser. C’est l’un des graves problèmes du Togo. Les jeunes sont déçus et ne croient plus en leur avenir. Depuis une trentaine d’année nous essayons au Rameau de Jesse de faire croire aux jeunes que l’avenir leur appartient. Nous voulons cette année que jusqu’en décembre, nous ayons un groupe de personnes convaincu qui peut changer la situation au Togo et donc en Afrique et donc dans le monde à partir d’elle-même autrement dit du citoyen jeune. Ce petit groupe ira vers les autres citoyens pour les faire bouger » a indiqué Maryse Quashie, Spécialiste de science d’éducation.

La culture démocratique moule la personnalité. Elle permet à une prise de conscience et d’avoir des réflexes pour se prendre en charge. L’association « Les Rameaux de Jesse » par cette conférence veut amener les jeunes à déceler les enjeux politiques en s’informant, en ayant l’esprit critique pour une culture démocratique en Afrique.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *