Togo/ Encore un nouveau parti politique

Cela n’étonne plus personne au Togo. Les partis politiques, on en crée tous les jours pour une raison ou pour une autre. Un nouveau vient d’être mis sur les fonts baptismaux ce samedi 20 février 2021. C’était à l’issue d’un congrès constitutif. Son ambition, réparer la démocratie en panne au Togo.

Il s’agit du parti Union Panafricaine pour la Démocratie et le Changement (UPDC) qui se veut un véritable creuset, non seulement des jeunes togolais épris et ou des femmes togolaises entichées, de la démocratie et du changement au Togo, mais aussi de tous les Panafricains qui oeuvrent inlassablement pour une Afrique démocratique et libre.

Les intérêts de l’UPDC seront portés par un homme déjà connu par l’opinion qui promet d’insuffler un nouvel espoir à la jeunesse togolaise. Docteur Apla Komlan, c’est bien de lui qu’il s’agit.

« Nous n’avons pas créé cette formation politique gratuitement. Nous l’avons créé d’abord pour impacter la scène politique nationale et internationale. Vous aurez pu constater que depuis un certain moment, la démocratie est en panne dans notre pays. Nous voulons à partir de cette formation politique impliquer les jeunes et les femmes dans la vie politique. Leur donner une formation pour qu’ils puissent assumer véritablement leur mission. C’est un parti politique qui veut interpeller le Chef de l’Etat pour qu’il accorde une priorité aux jeunes et aux femmes dans la vie politique au Togo » a t-il expliqué.

Questionner sur la question, Komlan Apla a rassuré ne pas être un novice en politique au Togo.

« Komlan Appla est un enseignant-chercheur à l’Université de Lomé qui a fait sa thèse de doctorat en philosophie romane. Je ne crois pas être un novice en politique. Nous avons commencé la politique bien avant 1990. J’ai toujours travaillé dans l’ombre, aujourd’hui avec ma formation politique, je veux m’affirmer » a t-il précisé.

L’autre point important que le Président de l’UPDC a touché, c’est la quête du pouvoir. Selon lui, son parti ne vient pas se dresser contre le pouvoir de Faure Gnassingbé, mais plutôt travailler avec lui pour le développement du pays.

« Nous ne venons pas chasser ceux qui sont au pouvoir. Notre ambition est de plutôt travailler avec eux dans l’intérêt de tous les Togolais« , a t-il rassuré.

Pour information, les travaux au congrès constitutif de l’UPDC ont permis aux membres de scruter, amender et adopter les textes régissant la vie politique de ce nouveau parti. Le Président et son bureau promettent partager leur réflexion bientôt sur les prochaines élections régionales au Togo.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *