Togo/Santé: Le Togo célèbre la Journée Mondiale des Maladies Tropicales Négligées

Les Maladies Tropicales Négligées (MTN) sont un facteur de sous développement. Elles constituent une vingtaine d’affections essentiellement infectieuses, transmissibles et affectent plus d’un milliard de personnes dans 149 pays. Chaque année, près de 2 milliards de personnes en sont à risque dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Le Togo est l’un des meilleurs élèves en Afrique en matière de lutte contre les MTN et montre la voie du combat contre ces maladies. Ce jeudi 18 février 2021, les acteurs de la santé du pays ont célébré en différé la 2ème édition de la Journée Mondiale des Maladies Tropicales Négligées.

Initialement prévue se célébrer chaque 30 janvier de l’année, cette journée a été reportée faute de la prévalence de la pandémie de la Covid-19.

La 2ème édition qui s’articule sous le thème « Un jour nouveau dans la lutte contre les maladies tropicales négligées » a permis de présenter la situation de la lutte contre les Maladies Tropicales négligées au Togo.

« En effet, la lutte contre les maladies tropicales négligées vient d’être alourdie par cette pandémie et interpelle plus d’un. Avec la pandémie à la Covid-19, la lutte contre les MTN doit connaître une nouvelle dynamique en suivant, non seulement les orientations selon la nouvelle feuille de route 2021-2031 de l’OMS que le Togo a adopté, mais également les nouvelles orientations en terme de prévention et de riposte contre ces MTN » a indiqué Professeur Mijiyawa, ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Aux Soins, représenté par Dr Essotoma Beweli, Directeur général de l’action sanitaire.

Il faut rappeler que grâce aux efforts du gouvernement avec l’appui technique et financier des partenaires, le Togo est arrivé à bout de trois (03) d’entre les Maladies Tropicales Négligées notamment le ver de Guinée ou dracunculose, la filariose lymphatique, communément appelé éléphantiasis et la trypanosomiase humaine ou maladie du sommeil.

Pour le Ministre, cette lutte doit être accentuée.

« La lutte contre les MTN doit être renforcée davantage pour ne pas servir de facteur aggravant chez les cas de Covid-19 à l’instar des maladies chroniques » a t-il souhaité.

Pour information, les MTN sont à l’origine des affections responsables d’absentéisme scolaire, de nombreuses infirmités et défigurations. Les personnes atteintes sont la plupart du temps victimes de stigmatisations et de discrimination dans leurs communautés et constituent un sérieux frein au développement économique dans nos pays. Les MTN sont un véritable problème de santé publique.

Prof Mijiyawa dans son discours a profité pour revigorer les acteurs de terrain y compris les agents de santé communautaires, les partenaires surtout l’USAID à renforcer leur soutien au gouvernement dans le combat prometteur contre ces MTN.

« Ces MTN sont évitables et peuvent être éliminées ou mieux éradiquées comme problèmes de santé publique grâce aux interventions ciblées de santé publique telles que les traitements de masse, les campagnes de détection active de cas ou encore la lutte anti-vectorielle » a t-il rassuré.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *