Togo/Nuit des droits de l’homme: Le CACIT a honoré des acteurs étatiques et non étatiques

2020 a été une année où la pandémie de la Covid-19 a dicté sa loi au monde. En dépit de ces difficultés, certaines personnes ont pu se demarquer de part leur action à des dégrés divers et dans les domaines diversifiés pour la lutte contre ce ennemi invisible. Ils ont été distingués ce samedi 13 février par le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT). C’était lors de la 5ème édition de la Nuit des Droits de l’Homme organisée sous le haut parrainage du Ministère des droits de l’Homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République.

Articulé sous le thème « Covid-19: Ne sacrifions pas les droits humains », cette édition a réuni les acteurs étatiques, de la société civile, des universitaires, des entreprises et des partenaires techniques et financiers.

« C’est devenu une tradition pour le CACIT, qui depuis 2015, a initié une soirée de récompense des acteurs étatiques et non étatiques qui se sont illustrés le plus pour la promotion et la défense des Droits de l’Homme. Cette action qui s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale des droits de l’homme, vise à assurer une plus grande visibilité aux actions de ces acteurs et à encourager ceux et celles dont les actions ont un impact positif dans la consolidation d’un État de droit au Togo. Loin d’être un évènement dédié exclusivement aux promoteurs et défenseurs des droits Humains, la Nuit des droits de l’Homme est une vitrine pour sensibiliser les citoyens, une occasion de plaidoyer, l’amélioration de la situation des droits humains pour la défense des droits de l’Homme en vue du renforcement de l’Etat de droit, la cohésion et la paix sociales voire la réconciliation nationale au Togo » a précisé Maître Claude Amegan, Président du conseil d’administration du CACIT

Pour cette 5ème édition de la Nuit des Droits de l’Homme, Neuf (9) lauréats ont été retenus dans huit catégories différentes.

Il s’agit de la
Catégorie Droit de l’enfant : l’ONG Hälsa international est le lauréat .

Pour la catégorie Droit de la femme : Forum des Mères Célibataires (FMC).

Catégorie Droit des personnes en situation de handicap : Organisation Nationale pour l’Accessibilité, le Travail et l’Emploi des Personnes Handicapées (ONATEPH).

Catégorie Droit des détenus : Carrefour Artistique Socio-Culturel d’Afrique et de la Diaspora (CASCAD).

Catégorie Droit à la santé : Les Zopitaux et Moi.

Catégorie soutien aux personnes démunies : ONG Centre de Charité pour l’Appel, l’Orientation et le Développement Social (CCAODS).

Catégorie Médias engagés dans la lutte contre la propagation de la COVID-19 en lien avec la promotion des droits de l’Homme : Sont retenus deux lauréats notamment savoir Nana FM pour la sous-catégorie Radio et Equal Rights For All (ERFA) pour la sous-catégorie presse écrite.

Catégorie Responsabilité sociétale des entreprises : Centre de Formation des Métiers de l’Industrie (CFMI)

Il faut souligner que outre ces catégories à primer, des reconnaissances sont octroyées à des acteurs étatiques et non étatiques qui ont été reconnus comme des acteurs majeurs de la défense des droits de l’Homme dans ce contexte particulier de lutte contre la COVID-19 au Togo.

Pour l’engagement dans la gestion de la lutte contre la covid-19, les prix sont décernés au Médecin-Colonel Mohaman DJIBRIL, Coordinateur de la CNGR/Covid-19, à la Directrice de l’Institut National d’Hygiène (INH), Monsieur ABITOR (premier porte-parole de la Coalition des OSC pour la riposte contre la covid-19), Docteur Gilbert TSOLENYANU (Secrétaire Général du SYNPHOT), Colonel AMANA Kodjo (Force spéciale mixte anti pandémie Covid-19) et le Professeur Majesté IHOU Watéba (Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche).

Quant à l’implication dans la Recherche et l’innovation liée à la lutte contre la COVID-19, les prix sont décernés au Professeur Didier Koumavi EKOUEVI (Président du Conseil scientifique à la faculté de médecine de l’université de Lomé), Binguitcha Nabine (Promoteur du Kit solaire) et Foli BEBE (Promoteur du Respirateur artificiel).

Il faut aussi rappeler que hormis ces prix et reconnaissances, le CACIT avec son partenaire Association Internationale des Femmes et Jeunes Leaders ont procèdé aux récompenses de deux (02) jeunes filles ayant le plus mené des actions de sensibilisation sur les droits de l’Homme et le civisme à travers les TICs.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *