Togo/Carnet noir: Halirou Tchakala conduit à sa dernière demeure

Bon nombre de journalistes et aussi amis des journalistes ont fait le déplacement de la mosquée de Foreiver ce dimanche 14 février où la prière des morts a été accomplie en mémoire du journaliste Halirou Tchakala.

Décédé le samedi 13 février 2021au CHU de Lomé, cette annonce a affolé la toile et créé émoi dans la corporation des journalistes togolais.

Depuis, les hommages unanimes se multiplient à l’annonce de cette disparition.

Dimanche, plusieurs journalistes étaient venus lui rendre un dernier hommage. L’émotion était grande face à son corps éteint, couvert de pagne et dressé devant la foule. Était également présent à cette cérémonie, l’ancien Ministre Pascal Bodjona.

« Il était un grand ami, aussi un bon journaliste » a t-il confié.

Halirou Tchakala était connu pour sa franchise et sa fidélité à ses principes.

« Thak restait fidèle à ses convictions. Il était bon journaliste avec une plume redoutée et brillante qui a dédié sa vie au journalisme » a salué un journaliste proche de lui.

Décédé après quelques jours passés à l’hôpital, Halirou Tchakala part laissant derrière lui des veuves et des enfants.Suite à la prière, le corps a été transporté pour le cimetière d’Adetikopé où il reposera en paix désormais.

Qu’il repose en paix !!

Le décès du Directeur de publication du journal Courrier de la République nous rappelle que l’homme n’est rien. Cette disparition relance également le débat sur le niveau de vie du journaliste togolais. De quel moyen dispose le journaliste togolais pour garantir sa sécurité et celle de sa famille?Comment prépare t-il cette sécurité?
Le débat reste ouvert !!

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *