Togo/Foly Satchivi furieux contre Payadowa Boukpessi et ses collaborateurs

Le Ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires Payadowa Boukpessi est très strict sur l’enregistrement des associations ou l’octroi de leur récépissé. Après son refus de donner au SET son récépissé il y a quelques jours, le Ministre n’entend pas non plus fait enregistrer le Front Commun pour le Changement (FCC) dont le Mouvement en Aucun et certains regroupements sont membres. Depuis 7 mois, malgré que le FCC a fait tout ce qui était exigé pour qu’il puisse exercer sans difficulté, ses désirs semblent heurter la sensibilité du Ministre et de ses collaborateurs qui ont alors décidé de tout faire pour empêcher le mouvement d’user de ses prérogatives constitutionnelles, a informé Foly Satchivi, membre du FCC ce mercredi 10 février 2021.

Le Comité exécutif provisoire du FCC dit avoir tenté vainement de se faire enregistrer sans que cela n’aboutisse.

« Ils ont tout d’abord demandé qu’on enlève les termes (Liberté), (Démocratie), (État de Droit), (Bonne gouvernance) et Alternance de nos statuts. Nous avons trouvé la remarque assez dingue. Mais nous nous sommes dit que parfois, il faut accepter de danser sur le rythme de l’adversaire. Nous avons donc géré.

Après, il était question des domaines d’intervention qu’il fallait changer. Là encore, on s’est insurgé. Mais on a encore géré ignorant que le curseur s’est, depuis, déplacé. C’est ainsi qu’après d’autres réactions aussi bizarres les uns que les autres, ils nous déclarèrent que c’est toute la dénomination Front Commun pour le Changement (FCC) qu’il faille changer, à moins que nous acceptons de le transformer en Parti politique » a expliqué Foly Satchivi.

En conférence de presse Foly Satchivi a signifié au ministre et à ses collaborateurs qu’ils n’ont nullement l’intention de créer un Parti politique.

« Les Togolais sont déjà assez divisés qu’il serait intolérable de les diviser davantage avec une histoire de Parti politique. Notre objectif reste, avant tout, le rassemblement de tous ceux et celles qui veulent le Changement en vue d’exiger une AGGIORNAMENTO GÉNÉRALE (AG) du pays » a t-il fait savoir.

Foly Satchivi déplore cette volonté du Ministre et de ses collaborateurs de délibérément refuser d’enregistrer ou de donner le récépissé aux associations qui le souhaitent en leur sortant à chaque fois un nouveau son.

« L’article 5 de la loi de 1901 a été suffisamment clair. Nous renvoyons Mr le Ministre vers cette loi qui régit les associations » a lancé Foly Satchivi.

Le comité Exécutif provisoire du FCC a également saisi cette occasion pour demander à la population de ne pas se laisser décourager par les sirènes qui retentissent depuis un temps. Il invite les patriotes soucieux de l’avenir du pays et de son développement de se préparer pour rendre ensemble possible la mise à jour du Togo.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *