Togo/Crise post-électorale: La DMK se réjouit du soutien du Député Français Nadot Sébastien

La sortie du Député français Nadot Sébastien, membre de la Commission Affaires étrangères du Parlement français sur la crise post-électorale au Togo le 2 février dernier continue d’animer les débats sur les réseaux sociaux. En conférence de presse ce jeudi, la DMK s’est réjouie de ce soutien.

« Malgré les apparences, le Togo connaît de fortes tensions et fonctionne au ralenti » avait déclaré Nadot Sébastien.

Le Député français a interpellé le chef de la diplomatie de son pays, Jean-Yves Le Drian, au sujet de la situation de Dr Agbéyomé Kodjo et de la situation politique au Togo. Pédagogue de son état, Sébastien Nadot, Député de la Haute-Garonne s’indigne dans cette sortie du sort réservé à la DMK depuis la proclamation des résultats des élections du 22 février 2020.

Devant les médias, la DMK estime qu’en accord avec Nadot Sébastien, elle pense que ceux qui disent qu’il est temps de passer en perte et profit ce qu’elle qualifie de coup d’Etat électoral ne sont pas des démocrates, mais plutôt des défenseurs des intérêts et partisans.

« Cet élu de la Nation Française sur la base des éléments recoupés reconnaît la victoire de la DMK et a interrogé par écrit le Gouvernement Français sur ce qu’il compte faire en urgence pour mettre fin aux branchés contre le candidat pour la Démocratie » lit-on dans la déclaration liminaire de ces partis regroupés.

Ils ont souhaités que les élections doivent commencer par avoir leur sens au Togo aussi.

« La démocratie dont les élections sont un instrument de mesure doit être respectée conformément aux pertinentes dispositions de notre constitution, des traités auxquels le Togo est partie et en adéquation avec les règles universellement admises en la matière » ont-ils souhaité.

Brigitte Adjamagbo et ses amis de la lutte ont fait savoir qu’il faut régler la crise électorale née des élections du 22 février pour permettre au Togo d’avancer dans le respect de la volonté d’alternance exprimée par les Togolais.

Dans ce but, la DMK a informé qu’elle a adressé des courriers à tous les partis d’opposition invités à cette discussion pour leur faire connaître sa position et solliciter leur adhésion dans l’intérêt supérieur du Pays.

Elle a en outre félicité le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) qui a pris la décision courageuse et judicieuse de suspendre sa participation à ce qu’elle appelle pseudo dialogue.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *