Togo/ANIAC-Togo: Amah Hunlédé a présenté le tableau des activités au titre de 2020

Le Togo s’est inscrit pleinement dans les fondamentaux du désarmement et de la lutte collective contre la prolifération des armes chimiques, qui constituent aujourd’hui les armes les plus prisées des groupes terroristes. Cette solidarité à la morale internationale dans le contrôle, la circulation et la gestion des produits chimiques s’est traduite à travers la mise en place de l’Autorité Nationale pour l’Interdiction des Armes Chimiques (ANIAC-Togo). Ce mercredi 30 décembre, le président Amah Hunlédé a respecté le rituel habituel de l’institution, celui de dresser le bilan des activités menées au cours de l’année écoulée.

Comme tous les secteurs, l’ANIAC-Togo a subit la loi de la crise sanitaire, un fait qui bousculé plusieurs activités prévues pour 2020. Malgré cette difficulté, l’institution que dirige M.Amah Hunlédé a sensibilisé des acteurs impliqués dans la gestion des produits chimiques. Une formation des différentes parties prenantes à la gestion de l’activité chimique s’est tenue. Aussi l’identification et l’acquisition de site de traitement et de neutralisation des produits chimiques toxiques ont été opérées. Il faut aussi rappeler qu’au lendemain des explosions des stocks de produits chimiques au port de Beyrouth (LIBAN), l’ANIAC-Togo a fait un exercice d’information en vue d’attirer l’attention de l’opinion sur les risques liés aux produits chimiques toxiques et les mesures de sécurité et de sûreté envisageable pour une meilleure prévention. Cette rencontre a permis d’interpeler les différents acteurs sur les dangers liés à l’entroposage des produits chimiques dangereux et toxiques dans les installations portuaires et les mesures de sécurité idoine à y observer. L’autre activité de l’institution était un atelier d’élaboration et de validation des fiches réflexes. L’objectif était de renforcer les capacités techniques des primo-intervenants dans la gestion des incidents chimiques au Togo et de disposer d’un canevas d’actions et de consignes à respecter pour une meilleure adhésion et une harmonisation des actions entre les acteurs de la riposte en cas d’un incident chimique. D’autres activités dans le but de faire intégrer les différents acteurs des secteurs privés et publics dans ligne droite de l’ANIAC-Togo, celle visant à promouvoir la gestion coordonnée et intégrée des produits chimiques au Togo ont animées l’année 2020. Il ne faut pas passer sous silence la tournée de sensibilisation et de renforcement des capacités du personnel en matière du respect des mesures de sécurité et de sûreté chimiques en milieux industriels. A travers ce programme de sensibilisation, l’ANIAC-Togoa fait un tour d’horizon des entreprises spécialisées dans les cosmétiques, les produits pharmaceutiques, les mèches, les mousses de matelas.

« Dans le souci de trouver les meilleures approches pour circonscrire la problématique de la prolifération, l’utilisation inapropriée des produits chimiques au Togo, l’année 2020 a été placée sous le signe de la mise en place des conditions pour la destruction des produits et déchets chimiques en souffrance dans certains sites industriels au Togo. Dans cette optique, l’Autorité a effectué des missions dans la région de la Kara, des Plateaux et Maritime qui ont permis pour l’instant d’acquérir officiellement un site de dix (10) hectares dans la zone des Plateaux qui sera destiné au traitement et à la neutralisation des produits et déchets chimiques » a informé Amah Hunlédé, Président de l’ANIAC-Togo.

En perspective au bilan d’activités, l’Autorité voudrait compter sur la collaboration de tous les acteurs dans l’élaboration et la mise en oeuvre de la politique nationale du Togo sur la gestion des produits chimiques.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *