Togo/Covid-19: Mutation du virus, l’une des motivations des restrictions en ces fêtes de fin d’année

Le gouvernement togolais déploie beaucoup d’énergies dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie de la Covid-19 au Togo.

Afin de s’interdire de favoriser une nouvelle vague de contamination au cours de ces fêtes de fin d’année, plusieurs restrictions ont été prises par l’Etat comme par exemple la deuxième saison du couvre-feu.

L’une des motivations de ces mesures s’explique par la mutation du virus dans certains pays comme la Grande-Bretagne et le Danemark.

Une mutation transmissible à l’homme du Coronavirus, jugée problématique car pouvant potentiellement menacer l’efficacité d’un futur vaccin. Avec cette mutation, c’est la mise au point d’un vaccin contre le coronavirus qui est menacée. Le nouveau mutant a été identifié par le consortium scientifique britannique Covid-19, qui réalise des séquençages génétiques d’échantillons positifs au Covid-19.

En Angleterre, le sud-est et l’Est du pays ont dû se reconfiner en urgence faute de cette mutation. Dans la foulée, plusieurs pays européens ont suspendu leurs vols en provenance des zones touchées par cette mutation. Il y a de quoi craindre ce variant devenu « hors de contrôle ».

Le Togo ne veut prendre aucun risque, surtout en ces périodes de fête d’année, moment de forte euphorie, car comme se font tous les virus et fatalement, plus le pathogène se diffuse au sein de la population, plus les chances d’évoluer se multiplient.

Autrement dit, le refus de rassembler s’impose pendant ces fêtes. Cela va l’intérêt des populations. Le pays veut s’éviter d’avoir une propagation de cette nouvelle souche du virus qui pourrait être un cas particulier.

De la nécessité donc pour chacun de respecter les restrictions mises en place par le Gouvernement afin d’éviter des nouveaux cas de contaminations après les fêtes, des contaminations dont les charges demandent un coût à l’Etat.

Il est de la responsabilité de chacun de respecter les nouvelles dispositions édictées par l’Etat en cette fin d’année afin de reprendre une vie normale après les fêtes de fin d’année.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *