Togo/Adjamagbo et Djossou déposés en prison: La DMK lève sa vive protestation contre la décision du Procureur et du Doyen des juges d’instruction

Les deux membres de la Dynamique Kpodzro sont depuis vendredi jugés et mis en prison fautes des chefs d’accusation retenus contre eux notamment « groupement de malfaiteurs » et « tentative d’atteinte à la sécurité intérieur de l’Etat ».

Dans un communiqué en date de 6 décembre, la DMK met au défis le Procureur de la République et le Doyen des Juges d’Instruction de montrer aux yeux du monde le corps du délit qui leur permet de porter de si graves accusations contre Mme Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson et M. Gérard Dodzi Djossou.

Aussi, ce regroupement de partis politiques dit s’étonner du silence des diplomates accrédités au Togo devant cette enième violation flagrante des droits des citoyens surtout des responsables politiques telles que les deux membres arrêtés.

DYNAMIQUE MONSEIGNEUR KPODZRO – DMK
http://www.initiative-mgr-kpodzro.org – Contact : info@initiative-mgr-kpodzro.org – Lomé Togo, +228 91 29 55 64
Communiqué de presse
La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’indigne de la décision inique du Procureur de la République et du Doyen des Juges d’instruction de jeter en prison Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO- JOHNSON et M. Gérard Dodzi DJOSSOU.
En effet, très tard dans la nuit du 4 au 5 décembre 2020, le peuple Togolais en général et les membres de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) en particulier ont appris avec consternation et une grande indignation la décision inique du Procureur de la République
et du Doyen des Juges d’instruction de déposer en prison les deux responsables de la DMK arrêtés les 27 et 28 novembre 2020 en dépit des vagues de protestations et de
condamnations exprimées à travers le monde entier suite à leurs arrestations qui ne peuvent se justifier et malgré les multiples efforts de leurs avocats à démontrer le caractère fallacieux de l’accusation et la légèreté du dossier que le procureur de la République tente
péniblement de monter contre eux.
Comme à l’accoutumée, les chefs d’accusation retenus contre Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO- JOHNSON et M. Gérard Dodzi DJOSSOU sont : « groupement de malfaiteurs » et « tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État ».
La DMK met au défis le Procureur de la République et le Doyen des Juges d’instruction de montrer aux yeux du monde le corps du délit qui leur permet de porter de si graves accusations contre Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO- JOHNSON et M.Gérard Dodzi DJOSSOU
qui jusqu’à preuve du contraire sont des modèles de combattants pacifiques et des adeptes de la non-violence.
La DMK lève sa vive protestation contre la décision du Procureur de la République et du Doyen des Juges d’instruction qui ne sont que des injonctions du pouvoir dictatorial Togolais dans le but de faire taire la DMK qui réclame sa victoire à lui confiée par le peuple dans les
urnes le 22 février 2020.
La DMK déclare à la face du monde qu’elle n’a jamais été et ne sera jamais un groupement de malfaiteurs et n’a jamais envisagé une quelconque action de déstabilisation ou de tentative d’atteinte à la sécurité intérieure de l’État dont on accuse leurs deux responsables
inculpés.
La DMK s’étonne du silence des diplomates accrédités au Togo devant cette énième
violation flagrante des droits des citoyens surtout des responsables politiques telles que Mme Brigitte Kafui ADJAMAGBO- JOHNSON, Coordinatrice générale et M. Gérard Dodzi DJOSSOU, Responsable des affaires sociales et des droits de l’homme de la DMK.
La DMK prend le peuple Togolais et la communauté internationale à témoins de ce que le Procureur de la république et le Doyen des Juges d’instruction font de la justice togolaise un instrument de répression et de harcèlement judiciaire des adversaires politiques et des
voix qui tentent d’éclairer l’opinion sur les dérives totalitaires du pouvoir de Faure
Gnassingbe. Elle tiendra pour responsables ces deux personnages de toutes les conséquences qu’entraînerait cette attitude rétrograde de la justice Togolaise à se laisser

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *