Togo/DMK: Gérard Djossou enlevé

On se croirait dans un film de Hollywood en écoutant le déroulement de la scène. « Enlèvement », et oui, c’est l’expression employé par la Dynamique Kpodzro depuis la disparition de Monsieur Gérard Djossou, l’un de leur membre en plein coeur de Lomé ce vendredi aux alentours de 18 heures alors qu’il revenait d’une rencontre entre la Dynamique et le G5.
Pour le moment les auteurs de ce rapt ne sont pas connus.

La Dynamique dénonce l’acharnement savamment entretenu et organisé autour de ses membres dont l’unique objectif est de les mettre au pas et les réduire au silence voir étouffer leurs voix qui portent pour contester les résultats des élections présidentielles du 22 février 2020.

Dans son communiqué, la DMK explique que Mr Djossou Gérard a été molesté par des individus avant d’être conduit vers une destination inconnue.

La DMK condamne fermement cet enlèvement incompréhensible digne d’une mafia, qui est une violation grave de droits humains. Elle s’insurge contre le harcèlement dont les membres de la DMK sont l’objet.

La DMK exige la libération sans délai de monsieur Gérard Djossou et tient les autorités gouvernementales de fait de ce qui pourrait lui arriver.

Pour certains leaders de cette Dynamique, ces acharnements sont les seuls réponses que le régime de Lomé a opposées à eux.

La Dynamique tiendra pour responsable le pouvoir de tour développement dramatique de cet enlèvement. Pour elle, le pouvoir de Faure Gnassingbé serair comptable devant l’opinion internationale, quant à ces violations répétées des droits humains les plus élementaires.

La DMK dit ne renoncer jamais à la lutte pour l’alternance pacifique actée par le peuple togolais le 22 février 2020 et demande aux populations togolaises de rester mobilisées jusqu’à la victoire finale.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *