Togo/Pétrolegate: « Nous n’avons pas de procureurs et de juges » dixit Mouvement En Aucuns Cas

Difficile de se passer de l’affaire dite pétrolegate au Togo. La condamnation du journaliste Ferdinant Ayité et de son journal alternative à une somme de 4 millions alimente toujours les débats.

C’est au tour du Mouvement En Cas de sortir de son silence pour rechauffer cette affaire ce samedi en conférence de presse.

Le Mouvement s’indigne contre le fonctionnement de la justice du Togo qui consiste à musseler les Justes et protéger les « voyous et bandits de grand chemin ». L’activiste Foly Satchivi et son mouvement se questionnent sur ce qu’il faut concrètement faire pour mettre fin aux crimes économiques et de sang au Togo.

DÉCLARATION LIMINAIRE :

Depuis quelques semaines, un fâcheux, indigne et révoltant scandale remue la République que d’aucuns s’emploient à transformer en Royaume: Le Pétrolegate.

Cette affaire qui, au départ, ne mettait en cause que la kleptomanie des ADJAKLY père et fils a fini par devenir une monstrueuse affaire d’ÉTAT. Des ministres, Premiers ministres, directeurs de cabinets et de sociétés, Directeurs de services centraux et de hautes institutions de la République sont incriminés et cités pour comparaître à la barre des accusés.

Tous se sont correctement sucrés au dos des citoyens qui difficilement arrivent à joindre les deux bouts et à satisfaire leurs besoins les plus élémentaires.

Il ne s’agit pas de quelques milliers ou millions de Francs mais de Milliards ; entendez bien: de MILLIARDS de Francs.

Malheureusement, la justice qui devrait être le rempart contre la corruption, les détournements et ces immoralités en est devenue le bras armée.
De cette « justice », l’on ne peut, par conséquent, rien espérer. Elle est aussi pourrie que ceux que nous dénonçons. Les juges et procureurs qui l’animent ne sont pas si différents de ces voyous et bandits de grand chemin déguisés en ministres, députés et autres. Le Procureur de la République c’est leur homme. Que peut-il dire ? Rien. Sinon que ceux qu’on lui demande de dire. Nous n’avons pas de procureurs et de juges sinon Faure Gnassingbé, Aboudou Assouma, Ninsao Gnofam, Barry Moussa Barqué, Yark Damehane, Christian TRIMUA, PRÉ, KATANGA, etc… seront en train de purger des peines exemplaires de prison.
Nous n’avons que des [….]. A chacun sa qualification.

Il est donc inutile de compter sur ces juges et procureurs pour arrêter ces comportements antipatriotiques. Nous ne devons compter que sur nous-mêmes.
Vient alors la grande interrogation: Que faire concrètement pour mettre fin aux crimes économiques et de sang qui jalonnent la vie de notre nation ?

Il faut, d’abord se rassembler. Oui se RASSEMBLER. Tous les PATRIOTES qui n’en peuvent plus et qui ont marre de vivre comme des misérables pendant que d’autres se sucent derrière leurs dos et de voir de pauvres citoyens être assassinés à cause de leur opinion doivent s’unir.

Nous n’appelons pas à l’union des Partis et organisations de la société civile que nous savons aujourd’hui impossible à cause des calculs égoïstes des uns et des autres et du manque de patriotisme de certains leaders mais à l’UNION de la masse opprimée et désabusée.

Élèves, Étudiants, paysans, ouvriers, conducteurs, artisans, Enseignants, Médecins, fonctionnaires, commerçants, revendeuses, opérateurs économiques et chômeurs doivent se mettre ensemble pour mettre fin aux immoralités et anormalités. De l’union naît la force.

Ceci implique de laisser les politiciens professionnelles dans leur logique pour s’attaquer plutôt aux maux qui nous empêchent de vivre libre et décemment. Laissez-les dans leur logique de je suis ci ou ça. Oubliez-les si possible. Concentrons-nous sur les dérives de la dictature et les immoralités auxquelles se livrent ses animateurs.

Rassemblons-nous et marquons les, ensuite, au pas jusqu’à ce qu’ils s’en aillent. Réveillons, pour se faire, la flamme qui sommeille en nous. Réveillons notre amour pour le Togo. Réveillons tous les Patriotes et entamons notre marche vers la liberté et le Progrès.

A bas les RESQUILLEURS !
Vive les PATRIOTES !
Pour que vive le Togo libre et prospère.

Fait à Lomé, le 21 novembre 2020

Pour le Mouvement EN AUCUN CAS,
Le Comité Exécutif

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *