Togo/Elimination des Eperviers: Claude Leroy a échoué avec brio, il doit partir !

Le Togo a connu sa deuxième défaite en quatre jours ce mardi 17 novembre dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2022).

Pour insuffisance de résultats, le Chef de l’État Faure Gnassingbé doit prendre son courage à deux mains et évincer le « sorcier blanc » dont la sorcellerie ne produit visiblement pas les effets escomptés depuis un bon moment.

Le Togo, dernier de sa poule à l’issue de cette défaite humiliante contre l’Egypte (1-3), peut dire adieu à la CAN prévue au Cameroun en 2022.

Le principal coupable de cette élimination n’est autre que le sélectionneur français, Claude Le Roy. C’est l’un des pires entraîneurs avec des résultats médiocres que les Eperviers du Togo ont connus, malgré son salaire de 25 millions de FCFA par mois.

Claude Le Roy a pris les rênes de l’équipe nationale le 6 avril 2016 en remplacement de Tom Saintfiet. Sa mission était de qualifier le Togo pour la CAN 2019. Mission à laquelle il a échoué avec brio. Et les échecs s’accumulent.

Le principal fait d’armes du technicien français est d’avoir réussi l’extraordinaire prouesse de faire rater deux Coupes d’Afrique des nations au Togo. Cette performance est d’autant plus rare que le nombre des équipes attendues à ce festin du football africain est passé de 16 à 24.

Certes, Claude Le Roy est bien connu sur le continent pour avoir produit des résultats extraordinaires avec plusieurs sélections, notamment les Diables Rouges du Congo, les Black Stars du Ghana, les Lions de la Téranga du Sénégal et les Lions indomptables du Cameroun. Mais cette expérience qui a milité pour son recrutement au Togo est un trompe-l’œil. Au fil du temps, il est devenu un has been. Son ambition de bâtir une équipe forte pour le Togo se révèle un pur leurre et ce rêve n’a d’égal que les nombreuses lacunes et carences qu’il a affichées depuis qu’il est à la tête des Eperviers.

Le bilan de cet homme est négatif malgré son salaire exorbitant. C’est plus de 1,375 milliard de FCFA qui a été jeté par la fenêtre pour aboutir à des résultats aussi insatisfaisants.

Le Togo avec Claude Le Roy sur le banc a disputé 26 matchs pour 8 victoires, 8 matchs nuls et 12 défaites. Même sur ces 8 rencontres gagnées, seulement 2 l’ont été en matchs officiels.

Claude Le Roy doit partir ! Il doit être déchargé de ses fonctions de sélectionneur de l’équipe nationale du Togo.

L’échec de l’équipe nationale togolaise s’explique aussi par les différents problèmes qui minent le sport roi. Pour une fois, les acteurs de cette discipline doivent faire taire leurs divergences et penser à sauver le football togolais. Cela doit commencer par une action unanime pour réclamer le départ de Claude Le Roy.

Vivement qu’un nouvel encadrement technique soit mis en place, avec de nouvelles têtes, une nouvelle philosophie et de nouvelles ambitions. Il est temps que le football togolais retrouve le rayonnement qu’il mérite après avoir été au creux de la vague depuis tant d’années.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *