Togo/Téléphonie mobile: Togocel et Moov mis sur sellette

Mauvaise nouvelle pour les deux grandes compagnies de la téléphonie mobile au Togo.

Les opérateurs de téléphonie mobile Togocellulaire et Atlantique Télécom-Togo (Moov) ont été mis en demeure par l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP).

Ces deux sociétés, longuement critiquées par les consommateurs pour la qualité de leurs services et le coût des prestations, viennent d’écoper d’une mise en demeure pour « pratique de différentiation tarifaire des communications intra réseau et extra réseau », rapportent nos confrères de flambeaux des démocrates.

L’ARCEP relève que la pratique discriminatoire de différentiation tarifaire des communications intra réseau et extra réseau nuit gravement à une concurrence loyale et saine dans le secteur.

Pour l’ARCEP, cette façon de faire encourage et favorise (parce que moins chères), les communications au sein d’un même réseau au détriment d’autres.

L’autorité de régulation exige à Togocellulaire et Atlantique Télécom-Togo (Moov) de remédier à ces manquements dans un délai de huit jours.

Auquel cas, « une procédure formelle de sanction pourrait être engagée à leur encontre », a t-elle prévenu.

Pour information, l’ARCEP est une autorité régulatrice dépendant du ministère de l’Economie numérique et de la Transformation digitale. Elle est Chargée de mettre en place, les conditions d’une concurrence saine et équitable sur le marché des communications électroniques, tout en favorisant l’accès au plus grand nombre à un service de qualité et à des prix accessibles.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *