Togo/OTM: Le bureau exécutif chez Pitalounani Telou

Mis en place le 23 octobre dernier à l’issue d’un nouveau Congrès électif, le bureau exécutif de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM), conduit par son Président, Fabrice Pétchézi, était dans les locaux de la Haute Autorité de L’audiovisuel et de la Communication (HAAC) ce lundi 16 novembre 2020.

L’objectif de cette visite de l’OTM est de fixer le lien avec les premiers responsables de la HAAC et avoir de précieux conseils auprès d’eux par rapport aux défis de la presse togolaise.

« Juste après notre élection, nous nous sommes dits que la HAAC doit être la première institution qui doit nous reçevoir étant donné que c’est elle qui assure la liberté et la protection de la presse. C’est ce qui explique notre présence ce matin ici. Cette démarche nous a été profitable puisque le Président Pitalounani Telou nous a vraiment édifiés avec ses conseils. L’équipe de la HAAC nous a éclairé sur le travail incommensurable qui nous attend et surtout a manifesté le souhait de voir la collaboration entre la HAAC et l’OTM se perpétuer. L’OTM travaillera selon le nouveau code de la presse sur la co-régulation, un sujet d’actualité, pour voir dans quelle mesure à un moment donné tous les problèmes de la presse passent d’abord par le tribunal des pairs qu’est l’OTM avant d’arriver à la HAAC. La Co-régulation est plus que pressante. Nous verrons dans quelle mesure concrétiser cet aspect au cours de notre mandat », a confié Fabrice Pétchézi, à la sortie de l’audience.

Après avoir salué l’unité des organisations de presse qu’incarne l’OTM, le Président de la HAAC, Pitalounani Telou, a invité la nouvelle équipe à travailler pour que cette unité comme l’a voulu les états généraux de la presse de 2014 soit visible.

« Dans deux ans, il faudrait que les prémices de l’unité soit visible dans la presse », a t-il lancé.

Aussi, le Président Pitalounani Telou a manifesté son vœux de voir la collaboration entre la HAAC et l’OTM progresser car pour lui, le Président de l’OTM étant l’acteur clé de suivi de l’aide de l’Etat à la presse, est condamné à être proche de la HAAC. Pitalounani Telou, pour finir, a invité l’OTM à jouer son rôle, celui de veiller à la professionnalisation des médias en respectant le code de déontologie, une mesure qui selon lui, pourrait éviter aux médias d’arriver à la sanction.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *