Togo/Journée de la Décision de Yamoussoukro: Le Togo salue la libéralisation du transport aérien

L’Agence Nationale de l’Aviation Civile du Togo (ANAC-TOGO) a célébré ce samedi 14 novembre en présence de plusieurs acteurs, la journée dédiée à la Déclaration et Décision de Yamoussoukro.

La décision de Yamoussokro a été signée en 1999 et enterriné à Lomé lors de la 36ème réunion de l’OUA avec 36 Etats.

Cette décision est prise par les Etats membres pour libéraliser le ciel africain au nom de la 5ème liberté. L’objectif étant d’inviter tous les Etats à s’unir pour libéraliser le ciel africain.

Afin de propulser la Décision, le Marché unique de transport aérien (MUTAA) a été créé. C’est un projet phare de l’agenda 2063 de l’Union Africaine visant à créer un seul marché unifié du transport aérien en Afrique et à y impulser l’intégration économique. C’est le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé qui a été choisi le 29 janvier 2018 pour diriger le MUTAA, dû à son leadership et son charisme.

« Les Directeurs généraux d’avions civiles ont décidé d’implémenter le MUTAA dans tous les Etats membres. La journée du 14 novembre est retenue pour réaffirmer l’engagement de chaque Etat membre à implémenter cette décision. L’objectif, également, est d’inviter les Etats qui n’ont pas encore adhérés le MUTAA à le faire.
Le Togo en intégrant le MUTAA et en appliquant toutes ses décisions est devenu un hub de référence. Nous sommes un modèle. La preuve, le Togo a été édictés en 2016 par l’organisation de l’Avion Civile Internationale (OACI) et nous sommes sorti 1er. En outre avec le Président Faure Gnassingbé, le MUTAA qui était à 33 membres depuis 20 ans est passé à 44 membres à raison de 11 Etats supplémentaire
« , a salué
LATTA Dokisime Gnama, Directeur général Agence Nationale de l’Aviation Civile du Togo (ANAC -TOGO).

Les Ministres africains responsables de l’aviation civil se sont réunis le 9
Septembre 1994 a Grand Baie (Maurice) pour evaluer la mise en oeuvre de la Decision de Yamoussokro et prendre les mesures nécessaires pour l’accélérer. Cette décision a été par la suite entérinée par l’Assemblée des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UA par le biais de la Décision AHG,OAU,AEC,Déc.1(iv) à Lomé, en Juillet 2000. Elle est supposée en vigueur depuis le 12 Aout 2000, après l`expiration de la période transitoire de 2 ans.

La Décision a préséance sur tous les accords bilatéraux et multilatéraux de transports aériens qui n’y sont pas conformes et élimine de façon graduelle toutes les barrières non physiques du transport aérien intra-africain et les restrictions liées à l’octroi des droits de trafic et spécialement ceux de la 5ème liberté de l’air, la capacité des aéronefs des compagnies aériennes africaines, la réglementation des tarifs, la désignation des instruments d’exploitation et l’exploitation des vols-cargo.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *