Togo/Trafic de faux médicaments: L’ATC lance un projet de sensibilisation

Les médicaments illicites foisonnent au Togo et le phénomène ne date pas de maintenant. En 2008, la douane togolaise a intercepté 400 tonnes de produits pharmaceutiques contrefaits. La santé publique étant plus que importante, l’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) veut impliquer le consommateur dans la lutte contre le trafic des faux médicaments au Togo.

Un projet de sensibilisation et de lutte contre le trafic de faux médicaments au Togo a été lancé mardi 13 octobre à Lomé.

Il sera question de sensibiliser les consommateurs togolais sur les dangers de la consommation des faux médicaments.

Le projet est fixé certains angles notamment travailler de concert avec les autres associations de consommateurs formés sur les dangers du faux médicament, former les médias et les leaders d’opinions sur le sujet et également mener des plaidoyers auprès des autorités pour l’adoption des mesures plus strictes en matière de lutte contre les trafics illicites des faux médicaments.

Le projet est prévu duré trois mois et se déroulera sur l’ensemble du territoire, selon les initiateurs.

L’autre information est un grand Forum que prépare l’ATC sur les médicaments illicites au Togo pour susciter les réflexions et échanger sur les bonnes pratiques en matière de commercialisation, surtout de lutte contre les faux médicaments.

Pour information, le faux médicament est le produit qui ne respecte pas le circuit normal de commercialisation. En effet, pour la commercialisation des médicaments, l’Etat a défini des mécanismes que doit suivre le médicament avant d’être sur le marché. Le médicament doit emprunter le circuit normal de distribution et qui a bénéficié de l’accord et des autorisations nécessaire pour sa commercialisation sur le marché.

NPA

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *