Togo/Garantie Unique du transit routier sur le Corridor Togo-Burkina: Les acteurs présentent le mécanisme du projet

Afin de promouvoir le transit communautaire, les pères de la CEDEAO ont institué la Garantie Unique du transit Routier Inter-Etats dans leur vision d’encourager les échanges intra-communautaires, par la facilitation du Transport Routier Inter-Etats (TRIE).

Les principaux acteurs de ce projet sont les deux administrations douanières et les deux Chambres de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso et du Togo, qui travaillent en synergie au quotidien pour l’aboutissement du projet.

Ce Vendredi 25 septembre, une rencontre de sensibilisation sur la « Garantie Unique » a réunie à Lomé les acteurs et les partenaires du projet.

Organisée par la Chambre du Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) en partenariat avec l’Office Togolais des Recettes (OTR) et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, l’objectif de cet exercice est de présenter le mécanisme de la Garantie Unique, la procédure élaborée conjointement par les acteurs du transit du Togo et du Burkina Faso lors d’une rencontre tenue à Dapaong, du 31 août au 4 septembre 2020, en vue de susciter la compréhension ainsi que l’adhésion des partenaires pour un lancement harmonieux du projet.

« Au moment où le monde entier fait face à une crise sanitaire du fait de la pandémie liée au Coronavirus, qui met à rude épreuve tous les systèmes économiques, même les plus solides, nous devons repenser nos choix pour la relance post Covid-19. Faciliter les échanges entre pays devient une action urgente à traduire en stratégie commune à imprégner à toutes nos initiatives. La Garantie Unique vient à donc à point nommé pour faciliter les transactions des opérateurs économiques de l’espace CEDEAO afin que nos secteurs privés respectifs tirent bénéfices attendus de la mise en oeuvre de notre PND » a indiqué Remy MOEVI, 1er Vice Président de la CCIT.

Remy Moevi

Le souhait du Togo et du Burkina Faso est de voir la feuille de route du projet totalement exécutée.

« La Garantie Unique permettra la réduction des coûts entre le Togo et le Burkina Faso. Elle facilitera également le transit entre les deux pays. Notre souhait est que la feuille de route du projet soit totalement exécutée pour que nous rentrions dans la phase éffective de la Garantie Unique du Transit Routier Inter-Etats de la CEDEAO, sur le Corridor Togo-Burkina » a confié Mme SOME Victoire, Représentante de la Chambre du Commerce du Burkina Faso.

Pour information, La Garantie Unique est un mécanisme de facilitation des échanges au plan communautaire qui vise la simplification des procédures, la réduction du coût du transit, l’amélioration de la rotation des opérations de transit et l’amelioration singulier de l’attractivité du corridor.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *